Annonces
publicité
Annonces
» » » » » Madièyna Mbodj: « S’il y a crise de...

Madièyna Mbodj: « S’il y a crise de confiance, point de Dialogue politique… »

Le dialogue politique revient au pas de charge à Yoonu Askan Wi.  Même si les camarades de Madièyna Mbodj, à l’instar de 13 autres formations de l’opposition (Front électoral), étaient aux abonnés absents, lors du démarrage du Dialogue politique, ce mardi.

Madièyna Mbodj, Délégué général adjoint et non moins porte-parole de Yoonu Askan Wi est revenu mercredi  sur les raisons du boycott du Front électoral. « Un Front qui ne  pouvait pas aller à l’aventure en s’engouffrant illico presto dans un dialogue dont il ne maîtrise pas les tenants et aboutissants« , justifie-t-il sur Rfm Matin.

D’ailleurs, poursuit-il, « l’expérience du pseudo-dialogue national du 28 mai 2016 a servi à quelque chose. Le président Macky Sall, maître d’oeuvre de ces concertation n’a respecté aucun de ses engagements? L’audit du fichier électoral, la carte d’identité national pour tous etc. sont aujourd’hui plus d’actualité. S’il nous convie aujourd’hui à un dialogue politique, c’est pour nous leurrer, il sème des illusions de dialogue ».

Même si le dialogue s’impose autour des préoccupations du pays, ajoute M. Mbodj, « encore faudrait-il qu’on sache sur quoi dialoguer, pour aboutir à quoi? Autrement dit, quand il n’y a pas de confiance entre le pouvoir et l’opposition, il n’y a point de dialogue. Des préalables s’imposent… »

Annonces

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Annonces