PUBLICITÉ

Madieye Mbodj et Cie non partants pour “une mascarade de dialogue politicien…”

La coalition Samm Li Li Nu Bokk Alternative solidaire (Slb/As), s’est prononcée sur le dialogue politique. Cette “mascarade de dialogue politicien” qui passe sous silence les fraudes constatées lors des Législatives. 

La Slb/As réitère son attachement à l’impérieuse nécessité d’un dialogue permanent et constructif à tous les niveaux, entre pouvoir et opposition, pouvoir et acteurs politiques et sociaux, pouvoir et citoyens mais aussi entre acteurs politiques eux- mêmes et entre citoyens.

Cependant, les camarades de Madieye Mbodj confirment dans le communiqué parvenu mercredi à Senego “la justesse de la position de refus de la parodie de dialogue décidée unilatéralement par le ministre de l’Intérieur”. Aussi ont-il avancé des raisons qui sont, entre autres, “le caractère discriminatoire de l’invitation, la définition unilatérale par le ministre de l’objet et du format de la rencontre, l’absence de sincérité et manque de confiance devant une opération de charme politique et de communication spécieuse pour amuser la galerie, tromper l’opinion publique nationale et internationale”.

Et la Slb/As de s’interroger: “Qu’est il advenu des Conclusions des Assises Nationales, des recommandations de la Cnri (commission nationale de réforme des institutions), de la Concertation nationale sur l’avenir de l’Enseignement supérieur ou des Assises nationales sur l’Education et la formation et tout récemment de la Commission nationale de réforme Foncière? L’obsession du second mandat vaut bien pour Sall et les siens toutes les turpitudes possibles et imaginables”.

Toutes choses qui font que la  Slb/As ne saurait servir de caution à une mascarade de dialogue politicien, destinée à faire passer en pertes et profits les fraudes scandaleuses ayant entaché le déroulement des législatives de juillet dernier.

Annonces