PUBLICITÉ
Pénurie de sucre en ce début de Ramadan…

Les autorisations d’importation de sucre sont conformes à la réglementation

Les autorisations d’importation de sucre accordées par les services techniques du ministère du Commerce sont conformes aux décisions issues des concertations menées par les autorités compétentes avec les commerçants, précise un communiqué transmis à l’APS.

En réponse à des informations parues dans la presse du weekend, qui font état de la présence sur le marché de 20.000 tonnes de sucre cristallisé importé, autorisées ’’avec beaucoup de complaisance’’, le ministère du Commerce déclare qu’il « ne saurait en aucune manière être tenu pour responsable d’une éventuelle sur-offre provoquée par le dépassement du gap à importer au profit de la Compagnie sucrière sénégalaise (CSS) ».

Le ministère « se garde de toute discrimination entre les différents opérateurs présents dans un même segment de marché ».

’’Toutes les dispositions nécessaires seront prises pour le respect strict des décisions prises par l’ensemble des opérateurs concernés, et conformément aux instructions des autorités compétentes’’, relève le communiqué.

Le ministère du Commerce, du secteur informel, de la Consommation, de la Promotion des produits locaux et des PME a mis en place un dispositif rigoureux de régulation des importations.

Lequel dispositif a permis, de 2012 à 2014, de faire passer les importations de 110.000 à 25.000 tonnes afin de favoriser l’écoulement de la production nationale.

« L’importation de sucre n’est autorisée à ce jour que durant l’inter campagne (de novembre à mai). Cette démarche a permis à la CSS, durant cette période, d’augmenter et d’écouler convenablement sa production qui est passée de 90.000 à 136.000 cette année », souligne le texte.

Il signale que par une décision de l’autorité, ’’l’importation n’est ouverte qu’après l’épuisement du sucre local de la CSS et à des quantités correspondant aux besoins du marché durant l’inter-campagne’’.

« Le gap à importer cette année a été évalué à 27500 Tonnes réparties en toute transparence à tous les opérateurs (la CSS et les importateurs) au prorata de leurs parts de marché, à la suite d’une réunion de concertation, tenue le 16 juillet 2015, à laquelle ont pris part tous les acteurs concernés (ministère en charge du Commerce, Douanes, CSS, importateurs, associations de consommateurs) » , ajoute le texte.

’’C’est ainsi que 30% du gap à importer (soit 8100 tonnes) ont été alloués à la CSS et le reste aux importateurs (soit 19400 tonnes)’’, souligne la même source.

’’L’importation par la CSS de 21500 tonnes à la place de 8100 tonnes allouées dans le cadre de la régulation, a fait passer le gap à importer à 40900 tonnes contre 27500 tonnes initialement prévues’’, a précisé le communiqué.

Commerce Importation
Annonces

Publier un commentaire