Annonces
Annonces
» » » » » Voici pourquoi la Seleçao pourrait remporter la...

Voici pourquoi la Seleçao pourrait remporter la Coupe du Monde en Russie

Trois ans après son retentissant échec à domicile contre l’Allemagne, la Seleçao est repartie sur une nouvelle dynamique qui pourrait la mener vers une sixième étoile l’été prochain.

L’opération reconquête, lancée après un crash historique contre la Mannschaft (1-7) en demi-finale de la Coupe du Monde 2014, est proche de son dénouement. Premier haut la main des éliminatoires de la zone Amsud (12 victoires, 5 nuls, 1 défaite), deuxième nation au classement FIFA (le Brésil est dauphin de… l’Allemagne !), les Auriverde ont retrouvé foi en leur jeu et leurs forces au terme d’une année 2017 royale. Celle-ci se conclue ce soir à Wembley lors d’un match amical de prestige contre l’Angleterre (21h – beIN SPORTS 1). Le moment de faire un point sur cette équipe du Brésil, annoncée parmi les grands favoris pour un sacre en Russie dans quelques mois.

Neymar, l’espoir de la nation

Avec la superstar du PSG aux commandes de son attaque, le Brésil a depuis longtemps trouvé son leader technique (53 buts en 82 sélections). Membre imminent de la Seleçao depuis 2011, l’ancien de Santos a atteint une maturité apte à faire passer un cap à sa formation en Russie. A 25 ans, Neymar s’est vu délesté du brassard de capitaine, pas un rôle où il est le plus à l’aide, et c’est pleinement concentré sur son jeu que l’attaquant peut désormais aborder les futures échéances de son équipe. Avec un Ballon d’or en perspective en cas de titre mondial ? Possible tant le Brésil, fort d’un effectif très compétitif, paraît armé pour aller très loin en juin-juillet 2018.

Des lieutenants à tous les étages

Derrière l’attaquant parisien, le sélectionneur Adenor Tite peut compter sur plusieurs grands noms du football européen. Thiago Silva et Dani Alves en défense, Casemiro ou Paulinho dans l’entrejeu, Willian ou Philippe Coutinho plus haut sur le terrain, et Gabriel Jesus, la perle de Manchester City à la pointe du 4-3-3 du Brésil. Ce dernier est d’ailleurs sur un rythme impressionnant sous le maillot de la Seleçao avec 8 buts en 12 apparitions avec les Auriverde. Dans la lignée d’une saison de feu du côté de Manchester City (7 réalisations en 10 matchs de Premier League).

Une richesse aussi caractérisée par un banc de touche très fourni, où Marquinhos n’est pas encore un titulaire indiscutable avec la présence dans le groupe de Joao Miranda, très apprécié par Tite. Danilo, remplaçant de Dani Alves, Fernandinho mais aussi Douglas Costa ou Roberto Firmino sont tous des joueurs susceptibles d’apporter énormément de qualités en cours de match. Une abondance qui permet à Tite de se passer de Fabinho ou Filipe Luis, absent de la dernière liste.

Un poste de gardien bien pourvu

Là encore, le Brésil n’est pas à plaindre et même mieux puisque depuis la retraite de Dida (et la fin de l’ère Julio Cesar), rarement le Brésil a pu s’appuyer sur un portier de très haut niveau. Une époque révolue. Alisson (AS Roma) rempli très bien son rôle de gardien numéro 1 et sur le banc, c’est Ederson (Manchester City) qui fait jouer la concurrence après avoir déjà convaincu Pep Guardiola chez les Skyblues.

Avec beinsports

Annonces
Annonces

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Annonces

L'ACTU EN TEMPS RÉEL