Annonces
» » » » » » Un journaliste de Senego brutalisé par les...

Un journaliste de Senego brutalisé par les forces de l’ordre: La Direction condamne…

Le journaliste Ankou Sodjago a été agressé ce mardi 15 mai 2018 par des forces de police alors qu’il couvrait une manifestation étudiante à l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar (Ucad).

Lors d’une charge policière, les forces de l’ordre lui ont confisqué le téléphone avec lequel il prenait des photos et animait un Live -sur la page facebook de Senego – de la manifestation. Alors qu’il montrait sa carte de presse, afin d’en demander la restitution, il a été frappé à la tête par deux policiers.

Auparavant le journaliste de Senego exerçait tranquillement son travail sur le terrain avec l’autorisation et la protection du commissaire qui dirige les troupes. Il a fallu que le commissaire  soit atteint -d’un projectile à la tête- pour que ses éléments s’acharnent sur le journaliste de Senego.

Bilan, Ankou Sodjago s’en sort avec une tête bien enflée et une douleur au niveau du dos.

Par conséquent, la Direction de Senego condamne ces dérapages et  invite les forces de l’ordre à faire preuve de retenue, à l’occasion de telles manifestations. Parce que, leur mission n’a jamais été de combattre des journalistes.

Annonces
Annonces

2 commentaires

  • sunugal
    15 mai 2018 17 h 29 min

    Des personnes menteurs n ont pas le mérite de s appeler journaliste

  • Xalasss
    15 mai 2018 17 h 49 min

    Senego , woutlenn drone pour ces genres de manifestations vous filmez en l’air et personne ne va vous inquieter, il est temps de vous équiper de plusieurs matos surtout pour les elections a venir..

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *