PUBLICITÉ

Moustapha Diakhaté dénonce la violence policière contre les journalistes

La presse a été gazée par  la police ce vendredi lors de la marche organisée par le collectif Noo lank. Un acte qui est dénoncé avec la dernière énergie par Moustapha Diakhaté.

Le violence policière

Partis pour couvrir la manifestation contre la hausse de l’électricité, des journaliste ont été violentés brutalisés. Pour l’ancien ministre conseillé « ces faits sont d’une extrême gravité et ternissent dangereusement l’image de la démocratie sénégalaise ».

Le Ministre de l’intérieur

Moustapha Diakhaté interpelle par la même occasion le ministre de l’intérieur qui en charge la sécurité publique des sénégalais. « Le Ministre de l’intérieur doit diligenter une sérieuse enquête pour identifier et punir les auteurs de ces actes » précise-t-il.

Le Synpics

Il ne se limite pas seulement à cela, le membre de l’Apr s’est même permis de prodiguer des conseils au Synpics. « Le Synpics doit, en ce qui le concerne, ester en justice contre les policiers fautifs » conseillé Moustapha Diakhaté sur sa page Facebook.

Journalistes Moustapha Diakhaté
Annonces

(5) commentaires

Mamadou Moustapha Faye

violence ak fényi presse di féne kén douko wakh violence policière rék alors quep violence prese mo guéna graw fouf presssou légui féne rék lay déf parparlo rék kou wakh fégne .problème Sénégal yép presse bou bonela dou ĺénéne

Mamadou Moustapha Faye

moustapha nafékh la amoul lou mouy wakh journaliste bou défoul ligueyam niou wakh ko vous vous prenez pour qui des extra extra-terrestres lolou dou diale journaliste nit la passéwoul nit rambadj ak nafikh

Mamadou Abdoulaye Faye

Ferme ta petite gueule

Moussa

Cey adouna mo teureudi. J’ai pitié pour cette race de politiciens ingrats, revanchards. Pourtant c’était un homme très équilibré mais qui, à la perte de privilèges et de prébendes, perd en même temps la déboussole. Retournement de veste? La presse n’envoie jamais de journalistes sinon des pisse copies à ces manifestations.

Samba Thiam

Diakate parlé trooop

Publier un commentaire