BRVM-10 183,91 0,15 BRVM-C 194,31 0,36 Dernière mise à jour : Mercredi, 19 septembre, 2018 - 19:00

BOA SN

-0,87

SONATEL

-0,99

TOTAL SN

-0,69
PROGRAMMES TV
Votre Horoscope du jour En ce moment à Dakar 28° clear-night
Annonces

Moustapha Guirassy: « le mépris du régime est si puissant qu’il pense qu’il peut tout acheter, même la dignité humaine… »

Macky Sall, Moustapha Guirassy

Moustapha Mamba Guirassy s’en est vertement pris à la gestion de Macky Sall. Dans un entretien accordé à l’Obs, il dit sa conviction. Pour lui, « le Sénégal aujourd’hui a très certainement perdu son image de vitrine de la démocratie apaisée et achevée en Afrique…« 

L’ancien ministre de la communication n’a pas du tout été tendre avec la gouvernance du pouvoir en place. Selon lui, avec les brimades constatées, le démantèlement des espaces de respirations démocratiques, la corruption des électeurs, l’injustice et l’asymétrie de l’information, le Sénégal a perdu son image de vitrine de la démocratie en Afrique.

Le président du parti Sénégalais Unis pour le Développement (S.U.D) soutient ainsi que la démocratie sénégalaise est dans une situation préoccupante pour avoir atteint un niveau de recul jamais égalé dans ce pays de 1988 à nos jours. Il s’inquiète dans la foulée du fait que le régime actuel ne semble pas avoir compris les besoins profonds du sénégalais. « Le mépris est si puissant qu’il pense que tout peut être acheté, même la dignité humaine« , regrette M. Guirassy.

L’avis du député est tout aussi tranchant sur les affaires du maire de Dakar et du fils de Me Wade. « Ce que l’on fait subir à Khalifa Sall est cynique et inique« , fustige-t-il. « Il y a une justice sélective mise au service de l’Exécutif pour liquider Karim Wade« , déclare-t-il concernant le candidat du Pds.

« L’opposition, dans son intégralité entend se tenir aux côtés du peuple sénégalais pour exiger un processus démocratique transparent et pour que cesse les agressions puériles et viles sur notre démocratie« , renchérit-il. Il en a profité pour réaffirmer que si la question du financement de la campagne électorale n’est pas élucidée, elle faussera terriblement la prochaine présidentielle.

Annonces
Annonces

3 commentaires

  • focus
    10 septembre 2018 10 h 28 min

    Je suis desole de le dire mr Guirassi mais l opposition est dispersee pour penser pouvoir bouter macky SALL et son regime dictatorial hors de nos vues on avait changer de regime en 2012 pensant se separer avec la methode machiavelique d un president qui consiste a promouvoir la politique politicienne avec beaucoup d arrivistes arrogants impolis et d eternels transhumants c est cette methode meme qui ne plait pas a la population du monde plus particulierement le senegalais et aujourd hui Macky SALL est pret a tout pour un 2eme mandat mais qu il sache que le peuple plus pret a tout pour le chasser du pi
    Pouvoir

  • René Diagne
    10 septembre 2018 12 h 39 min

    Ah oui au senegal pour faire le buzz ou que certains disent voilà le guerrier on insulte le president ou on se montre virulent.vraiment desolant.

  • Baf Gassama
    13 septembre 2018 22 h 43 min

    Je reconnais plus mon pays

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *