BRVM-10 175,02 -0,52 BRVM-C 181,77 -0,53 Dernière mise à jour : Jeudi, 18 octobre, 2018 - 22:45

BOA SN

0,00

SONATEL

0,00

TOTAL SN

0,00
PROGRAMMES TV
L'horoscope du jour Horoscope du jour En ce moment à Dakar 29° cloudy-day
Annonces

Meurtres non élucidés – Et si on politisait les crimes pour…

crimes, élucidation, Fama Niane, meurtres, politique

Meurtres non élucidés alors que…Les mémoires sont encore fraîches avec la mort atroce de la militante du Pastef, Mariama Sagna samedi dernier. Mort causée par des charretiers qui l’ont violée avant de l’étrangler. Seulement, il a fallu qu’on assimile ce meurtre à une connotation politique que l’impitoyable machine judiciaire s’est ébranlée pour arrêter les vrais coupables. Alors que sans l’air d’y toucher, c’est l’Etat qui était indexé, surtout avec le lynchage médiatique et autres accusations dont fait l’objet Ousmane Sonko, le président de Pastef.

Pourtant Fama Niane, Ndéye Yacine Coulibaly…

Le 12 mars 2009 peut être assimilé à un tournant de la criminalité au Sénégal avec le meurtre atroce de la dame Fama Niane qui avait été tuée et les restes de son corps retrouvés dans des sachets en plastique. Toute personne revoit en mémoire ces images comme lors des fêtes religieuses de la Tabaski ou Tamkharite où la viande est gardée dans les sachets. Du jamais vu dans ce pays! et pourtant, neuf (9) ans après, l’enquête est toujours au point mort. Bientôt dix (10) ans après les faits, Baye Saliou Thiandoum, le mari de Fama Niane, est inquiet. Sa plus grande appréhension est de voir le dossier classé.

“J’aimerais vraiment que le meurtrier de ma femme soit arrêté avant cette échéance“, prie-t-il, lançant un appel au ministre de la Justice, Ismaila Madior Fall.

“Mon honneur a été bafoué avec ce meurtre. Certains sont allés même jusqu’à traiter ma famille d’anthropophage. C’est pourquoi je suis convaincu que la justice a l’obligation de trancher cette affaire pour de bon”, insiste l’ex-mari de Fama Niane.

C’est le même cas pour le meurtre de Ndèye Yacine Coulibaly en 2016 à Keur Mbaye Fall, proche localité de celle où Mariama Sagna a été tuée. Depuis lors, la famille a frappé à toutes les portes, mais sans succès. Et tant d’autres crimes qui se sont passés sous nos cieux et sans être élucidé. Et dans cette même mouvance, une conseillère municipale de Missira Sirimana (Kédougou) a été retrouvée morte dans son champ, plusieurs coups de couteau ayant été retrouvée sur son corps. Elle était âgée de 58 ans. Ce qui repose avec acuité le problème de l’insécurité.

Et si on politisait les crimes, surtout non élucidés pour faire la lumière au plus vite.

 

Annonces
Annonces

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *