Téléchargez l'appli SENEGO
PUBLICITÉ

“L’Islam et les pandémies : La riposte des arabophones contre la Covid-19”

L’une des caractéristiques de la législation islamique réside dans le fait qu’elle est préventive à 80%. Ceci pour prévenir et combattre dans leurs racines tous les risques de nature à menacer la tranquillité de la société, telle que la santé publique ou toute autre source de menaces ou de déviances. Dans cette optique préventive, l’Islam interdit la consommation de l’alcool. Car le fait de rendre licite la consommation d’une chose et de réprimer par la suite, serait contraire à l’esprit de la prévention, compte tenu des conséquences qui vont en découler sur le plan pénal, social et moral.

Cet esprit très préventif de l’islam, est surtout guidé par la préservation de la santé, que ce soit sur le plan individuel ou collectif ; car la préservation de cette santé fait partie des priorités visées par la Jurisprudence islamique.

Cette prédominance de la prévention est un dénominateur commun entre les enseignements de l’Islam et les mesures de lutte contre la pandémie de Covid-19. Ceci montre, combien est efficace le respect des préceptes préconisés par l’Islam pour combattre cette terrible maladie. L’importance de la mise à contribution des enseignements de l’Islam à ce sujet, avait été démontrée par tous les savants musulmans compétents qui font autorité en la matière et aussi par des savants qui ne sont pas musulmans. Afin d’étayer ces propos, nous allons aborder les points suivants :

1. D’après Craig Considine, les gouvernements et les médecins marchent sur les pas du prophète Mouhamad (Psl)…

Craig Considine est un professeur en sciences sociales de l’Université Rice à Houston aux USA, qui a écrit un article publié dans le journal Newsweek au cours du mois de mars passé et dans lequel il montre comment les gouvernements et les médecins ont suivi les traces du prophète Mouhamad.

Ce chercheur a ainsi intitulé son article : « La prière peut-elle seule, faire face à un virus comme le Corona ? Même le prophète Mouhamad ne l’accepte pas ! »

Il a écrit dès le début de cet article : « Les gouvernements et les médecins adressent aux gens les meilleurs conseils pour faire face au virus… Ils leur disent : l’hygiène l’isolement sanitaire et le confinement sont les meilleurs moyens pour faire face au virus et le combattre … »

Après ces propos préliminaires, l’auteur de cet article, avait posé la question suivante : « Savez-vous également la personne qui avait donné, ce genre de conseils en cas de propagation d’une pandémie ? C’est le prophète Mohammed….Et ceci il y a plus de 1400 ans … »

Pour ce qui concerne l’isolement sanitaire ou le confinement, l’auteur avait cité deux hadiths. Le premier est celui où le Prophète interdisait d’entrer ou de sortir dans une localité où est apparue une pandémie ; le deuxième, celui où il ordonnait d’isoler les malades des bien-portants.

Et pour ce qui concerne le respect des mesures d’hygiène, l’auteur avait encore cité deux hadiths. Le premier est celui où le prophète Mouhamad faisait de la propreté une partie importante de la foi. Quant au deuxième, c’est celui où il recommandait de laver ses mains trois fois, après s’être réveillé, avant de les introduire dans un récipient.

Pour ce qui concerne le respect des mesures préconisées par les médecins ,pour se conformer au principe de causalité scientifique, l’auteur avait aussi cité deux hadiths .Le premier, où le prophète Mouhamad demandait à tout croyant malade de se faire soigner parce que chaque maladie a un remède, sauf la vieillesse ! Le second, celui où le Prophète ordonnait à un bédouin de bien attacher son chameau avant de faire acte de confiance en Dieu !

2. L’expérience historique des musulmans dans le domaine des épidémies est une source très utile. Cette expérience peut se résumer par :

A- Une abondante production intellectuelle écrite sur les épidémies…

Il y a parmi les auteurs qui ont écrit sur les épidémies, Ibn Abou Dunya ; Ibn Qutayba; Ibn Hajar Al Asqalani et d’autres encore. Le grand prédicateur, Docteur Mouhamad Ratib Al Nabulsi, dans un article sur ce sujet, pour nous montrer l’abondante quantité de ces écrits, disait : « Ces livres constitueraient même une lourde charge pour plusieurs chameaux. »

B- L’interdiction des rassemblements lors des épidémies…

Durant plusieurs périodes où sévissaient des épidémies, les savants musulmans compétents préconisaient ce qu’on appelle aujourd’hui, la distanciation sociale. On peut citer parmi eux Amr Ibn Al Ass, un des Compagnons du prophète Mouhamad qui disait : « Une épidémie est comme du feu dont votre rassemblement constitue le combustible ! Donc éloignez-vous les uns des autres pour que ce feu s’affaiblisse de lui-même, faute de combustible. »

En 847 de l’Hégire, une épidémie s’était déclenchée. Face à cette terrible épreuve, les profanes, qui sont toujours légion, avaient préconisé d’aller se rassembler dans la brousse pour prier et jeûner jusqu’à ce que cette épreuve soit levée. Cependant un savant très réputé, Chams Dine Al Manbaji, mais dont la voix avait été noyée par les profanes, comme c’est souvent le cas, leur avait interdit de se rassembler. Lorsqu’ils ont désobéi à l’avis de ce grand savant, le nombre des décès avait bondi de 40 par jour pour arriver à des milliers !

3- Tous les grands savants de l’Islam ont été mis à contribution contre la Covid-19.

De toutes les institutions académiques, les organisations, associations ou personnalités qui font autorité, je n’en connais pas qui n’aient pas soutenu les mesures préconisées par les autorités dans ce domaine pour combattre la maladie.

Et cette unanimité est suffisante pour montrer le rôle crucial que les savants compétents de l’Islam ont joué et continuent de jouer encore dans le domaine de la sensibilisation et de la conscientisation des masses pour combattre cette pandémie.

Que ce soit à titre individuel, collectif, ou en collaboration officielle avec les autorités compétentes, qui : « détiennent le Commandement » dans ce domaine, tel que le stipule le texte Coranique.

C’est dans la même optique que le Secrétaire général de l’Union mondiale des savants musulmans, qui est une structure indépendante, composée de savants musulmans compétents et reconnus sur le plan mondial, a émis le 26 décembre 2020 une Fatwa, (une consultation juridique religieuse donnée sur un cas douteux ). Selon cette décision juridique donc : « Il est autorisé d’utiliser un vaccin contre le Corona virus, pourvu que ce vaccin soit cautionné par les autorités médicales compétentes en la matière ». Il a donc rappelé la nécessité de se fier aux médecins pour tout ce qui concerne ce vaccin.

Cette haute autorité scientifique de l’Islam a ajouté : « Si des structures médicales disent que ce vaccin est nécessaire et obligatoire pour une catégorie des personnes données, cet avis médical sera considéré comme conforme à l’Islam ; ceci pour mettre en application les grandes décisions de la Jurisprudence islamique afin de préserver la santé physique et mentale de la société et arrêter la propagation de la maladie. »

Le Secrétaire général de ladite structure de rajouter : « Il y a des décisions collectivement prises pour rendre obligatoire le fait de se faire soigner au cas où il y a une maladie contagieuse. Ces décisions sont basées sur ce hadith : « Le préjudice est absolument à écarter pour soi et pour les autres. »

* La coordination nationale du MNAR

32 Whatsapp
Annonces
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
PUBLICITÉ
ACTUALITÉS RÉCENTES
    3:54 - 09/03/2021

    Guinée équatoriale : des explosions dans un camp militaire font une centaine de morts…(vidéo)

    Whatsapp
    2:21 - 09/03/2021

    Troubles au Sénégal : Macky Sall appelle au calme, Ousmane Sonko à la mobilisation

    Whatsapp
    0:53 - 09/03/2021

    Présidence CAF : Ahmad Ahmad, suspendu pour 2 ans par le TAS, définitivement hors course

    Whatsapp
    23:57 - 08/03/2021

    Liverpool: Jürgen Klopp aurait déjà en tête les remplaçants de Sadio Mané ou Mohamed Salah !

    Whatsapp
0
Votre avis comptex
()
x
Whatsapp