Les grévistes de la faim de la Fastef optent pour l’affectation ou la mort

Les grévistes de la faim de la Fastef optent pour l’affectation ou la mort

105 des 447 diplômés du collectif des sortants de la Fastef, promotion 2012-2013 renouent avec la grève de la faim illimitée.

Ils réclament ainsi leur recrutement dans la Fonction publique. Ils tentent le tout ou rien : affectation ou enterrement.

Ce retour à la diète s’explique par la non-réception des ordres de service. Ce qui est contraire, disent-ils, au vœu du président de la République qui avait demandé au gouvernement, en janvier 2014, de recruter tous les diplômés de la Fastef.

Selon Youba Coly, coordonnateur du collectif, cette pratique est en porte-à-faux avec la politique de l’emploi des jeunes. Pourtant, informe-t-il, il y a un besoin énorme de professeurs au Sénégal.

1 COMMENTAIRE
  • Mamadou SARR

    Senegal c est honteux! Les autorités reagissent comme ils ne veulent que la vie des habitants s improuve. Il est d avoir d autres tetes dans la scene politique pour pousser de l avant notre Patrie notre Noble Pays, Le Senegal…

Publiez un commentaire