Faux médicaments de Touba : Le document attestant la grâce d’un des accusés introuvable

L’affaire des faux médicaments de Touba Belel connait de nouveaux développements. Le document attestant la grâce de l’un des accusés introuvable. A la grande stupéfaction du juge et des avocats.

Il n’y aura pas de procès en appel aujourd’hui, dans l’affaire des faux médicaments de Touba Belel.

Seul l’un des accusés, Bara Sylla, était devant la barre, ce lundi. Son acolyte, Mamadou Oury Diallo, était aux abonnés absents, bénéficiant, dit-on, d’une grâce présidentielle, le mois dernier.

Annonces

Mais paradoxe ! Il n’y a aucun document, aucune trace d’une grâce accordée à Mamadou Oury Diallo au Tribunal de grande instance de Diourbel. Et la cour a été obligée de renvoyer l’affaire au 27, promettant d’avoir des informations sur cette question, rapporte L’Obs. Autrement dit, la Cour ne peut se dire si ce trafiquant a été libéré ou pas.

Mamadou Oury Diallo et Bara Sylla sont condamnés, en première instance, par le Tribunal correctionnel de Diourbel, à 5 et 7 ans de prison ferme, reconnus coupables de trafic de faux médicaments estimés à 1, 350 milliard FCfa, exercice illégal de la profession de pharmacien et association de malfaiteurs.

Faux Médicaments Grâce Présidentielle

(4) commentaires

Macky

Faux médicament.c’se pas vrai Bien medicamenet. Sangara ak Cigarét mo guena Bone ta dafa valable.

Macky

Nan may nitgny diam soudone ray cone Guinné cotéd’ivoir Ghana Bourkina niép déénane.

Diaz

Ça sera difficile d’émerger en Afrique en voyant certaines personnes cautionné le trafic de faux médicaments.
Je parle même pas le danger que ça représente pour la santé mais aussi des enjeux dans notre économie.

Moussa Faye

Balen gni Vous avez meme pa fai des hopital di sonal nitgni