Baisse des prix : Momar Ndao décèle les « erreurs du gouvernement » et propose d’autres prix

Baisse des prix : Momar Ndao décèle les « erreurs du gouvernement » et propose d’autres prix

Le Conseil national de la consommation se réunit demain-vendredi, pour statuer sur la baisse des prix de certaines denrées de première nécessité. Mais le président de l’Association des Consommateurs du Sénégal (ASCOSEN) souligne qu’il y a vice de forme dans la démarche. Selon lui, l’Etat a mis les charrues avant les bœufs. Momar Ndao révèle aussi qu’il va proposer des prix différents de ceux fixés par le gouvernement.

En effet, de l’avis du président de l’association des consuméristes, l’article 149 de la loi 2021-25 du 12 avril 2021, sur les prix et la protection des consommateurs prévoit que le Conseil national de la consommation est obligatoirement saisi, si on doit modifier les prix qui sont homologués. Or, les prix annoncés par l’Etat (le riz, l’huile, le sucre, le pain) sont des prix homologués. D’ailleurs, poursuit Momar Ndao, pour modifier le prix du pain, il faut modifier le prix de la farine. Tout cela, c’est des erreurs qu’il faut corriger, dit-il.

Toujours d’après le président de l’ASCOSEN, il n’y a pas encore de baisse, car il faut d’abord l’arrêté qui consacre la modification tarifaire. Or, cet arrêté, il est pris qu’après la réunion du Conseil national de la consommation, qui est obligatoire.

Momar Ndao d’informer par ailleurs, que le Conseil national de consommation qui se réunit demain-vendredi, va proposer des prix différents de ceux de l’Etat. « Sur le pain, la volonté de l’Etat, c’est 160 FCFA, mais nous, on va proposer 150 FCFA, parce qu’il y a des problèmes de monnaie. En ce moment, là, si tu veux acheter la moitié du pain, on va te le vendre à 100 FCFA. Ce qui veut dire que la baguette va te revenir à 100 FCFA. En ce qui concerne le riz, l’Etat dit 410 FCFA, mais nous on va proposer 400 FCFA au risque d’avoir des problèmes de monnaies », a-t-il informé sur Rfm.

Toutefois, même si la saisine du Conseil national de la consommation est obligatoire, Momar Ndao termine par dire que le dernier mot revient à l’Etat.

30 COMMENTAIRES
  • Gueye citoyen

    Il a trascendé tout les régimes ce momar ndaw il n’est qu’un prostitué de la consommation il fait un clin d’œil à sonko

    • Zizu

      Deug deugg il ne foue rien ce flumigene leekkk khaliss il n’est la Que pour son intérêt personnel khana fofou amoul changement

  • parz

    attention aux fautes
    voilà

  • Dickens

    Quoique on puisse dire on a gouvernement de sanekh actuellement au Sénégal. Un gouvernement de bana-bana et c’est comme ça jusqu’à la fin de leur mandat.

  • Mangoné Ka

    Venant d’un ministre conseiller de Macky -sa-Rondeur ça ne m’étonne pas ! Momar Ndao président d’une association Fantôme qui n’a jamais été au chevet d’aucun consommateur ! Gordui Ndao Doyna nak nga retraité et vas vivre des rentrées d’argent de Laye Pro’ il gagne bien sa vie ! Doyna nak Mossal gui Doyna !

  • Amet mbaye

    Genrou pa yii danou lene warra castre niom nieup ayé yambar lenenou beugué ngimou sonal

  • Bouba

    Quand on a un état de thiounėė c’est toujours comme ça SONKO MOY ADJI SARR

  • Psjf@gmail.com

    Dégage way Momar tu étais à côté de macky sall est ce que tu as fait quelques chose V

  • BAXAM

    CE GUIGNOL DE MERDE NOUS POMPE L AIRE ESPÈCE DE TRANSUMANT DEPUIS PLUS DE 20 ANS IL EST À LA TÊTE DE CE SOIT DISANT ASCOSEN IL DOIT QUITTER AMALOUL NDIEURIGNE KENE BOPAM REK

  • Momar

    La retraite n’existe t-elle pas à Ascosen ? .

  • Aliass

    Le pauvre cherche un poste

  • Patrick

    En proposant une baguette de pain à 160 frs, l’état s’attend à ce qu’on le vendent à 150 frs, pareil pour le riz.
    Il s’agit d’une politique commerciale.

  • Citoyen

    Mon frère ne politisons pas ces débats je suis pur sonko diomay mais ce que Mr ndao a dit c est la réalité il y aura un problème de monnaie trouver 10f ou 5fr est un casse tête on doit arrondir les prix sinon les prix resterons les memes

  • Ibrahima

    Cet incapable il donne conseil à qui. Depuis combien de temps il occupe ce poste. La flambée des prix des marchandises c’est aujourd’hui que cette flambée des prix fait surface.

  • Jigo

    Parler pour ne rien dire ce type.
    Problème c’est tout ce qu’il a trouvé !!!

  • Abdou

    Salam ce que momar ndao à proposer est plus logique que l’autre proposition

  • Lamine Diop

    Il en va de la survie de l’homme car le grand goûteur n’en a pas fini de goûter.

  • Ketiel

    C’est vrai qu’il y a des incohérences dans la décision du gouvernement de baisser le prix du pain. La farine constitue 80 à 90% du prix de revient du pain. Comment voulez vous baisser le prix du pain tout en maintenant le prix de la farine à son niveau actuel ? La première chose à faire est de voir quel est le prix de la farine compatible avec le prix du pain à 160fr? La 2°chose à faire c’est de voir quel levier s’appuyer pour arriver à un prix de la farine compatible. Plusieurs options sont possibles: suspendre les droits de douane sur le blé principale matière première pour fabriquer la farine ou alors suspendre la TVA sur la farine boulangère pour arriver à l’objectif fixé pour le pain. Ces simulations peuvent permettre à l’état de voir quelle est l’option la moins coûteuse pour les finances publiques. Par ailleurs on ne peut pas vendre le pain à 160 car cela va créer des problème de monnaie avec les consommateurs car les pièces de 10 de 5 et ,25 fr ont presque disparu, cela va poser des problème.

  • Niaga

    Ndeyssane il a sans doute compris qu’il n’aura plus les privilèges d’antan.
    Le gars est en poste depuis pres de 30 ans. J ai jamais entendu une AG de l’ascosen.

  • Boulaye

    Ki môme
    Khana dou retraité Duncan McLeod

  • SUNUGAAL

    Le type que les sénégalais déteste le plus et que nos sales médias veulent toujours nous forcer. PATHÉTIQUES.

  • Cheikh Tourè

    Fii barina aye doff
    Di wakh lou amoul bope amoul guéne. Ndaw lou léer la wakh. Doff yi nék fi di mbélèli

  • NDAO Démocrate

    Ay thiouné nguénnnn

  • Assane NDIAYE

    Fo nékone bi gayi di consulter opérateurs yi. Même si mane nangou na li nga wakh thi wéthiéte, damalay ladj fo nékone bi état bi di wakhtane ak opérateurs yi en tant que président ascosen

  • khel dou doye

    Je suis de tour coeur avec Diomaye et Sonko mais ils doivent revoir ensemble avec le gouvernement la suppréssion de certains avantages et ces caisses noires là soient effacées et que tout revient au peuple . Cessons d’adopter la gouvernance occidentale ou rien n’est transparent . L’argent appartient au peuple . Tant que ces avantages sont la pour un certains groupes restreints ? Il y aura toujours abus

  • Pape

    Merci bcp Momar Ndao. Les Sénégalais doivent savoir qu’on a un gouvernement d’amateurisme et d’arrogance et vont continuer à souffrir!!!

    • Wangrin

      Allez au diable vous et Ndaw, nous n’êtes que des minables.
      Vos aboiements ne servent à rien.saw té teri.

  • Fallaye

    Momar Ndao fut entretemps recruté par son frère Habib à l’observatoire de la Qualité des Services Financier….!Une très juteuse agence du Ministère des Finances.

  • Wangrin

    Ndaw, on s’en fout de votre juridisme, ce qui compte les prix ont baissé. Allez vous faire foutre.
    Tout ce que fait le duo Diomaye/Sonko nous convient.
    Vous pouvez dissoudre votre association, on s’en fout.

  • Koring

    Ce type ne représente que ses propres intérêts. Il a émargé à la présidence sous Wade et Macky. Il lui est arrivé de défendre les intérêts de la Sonatel au grand dam des sénégalais.
    Puisque l’heure est au changement de grâce qu’il s’en aille ailleurs et que l’Ascosen soit dissoute pour le bien des sénégalais

Publiez un commentaire