Violences préélectorales de 2012: « Aucune plainte n’a encore trouvé suite… »

Violences préélectorales de 2012: « Aucune plainte n’a encore trouvé suite… »

Le Collectif des victimes des violences préélectorales de 2012 est dans tous ses états. Selon la présidente, Rokhyatou Gassama, « aucune plainte n’a encore trouvé suite ».

« Au niveau de la justice, explique-t-elle sur la rfm, il n’y a que deux cas  qui sont arrivés au bout. au moins, les coupables ont été identifiés et condamnés à une peine très légère, deux ans de prison. Le deuxième coupable a été lui aussi identifié, condamné et relaxé au bout de quelques mois ».

A l’en croire, pour la majeure partie des dossiers, depuis 2012, il n’y a aucune avancée significative malgré « les preuves que nous détenons et déposées à la justice et à la Commission d’indemnisation ».

Pour situer les lenteurs, Mme Gassama parle de « volonté manifeste du Gouvernement du Sénégal de ne pas ouvrir ces dossiers ».

COMMENTAIRES
    Publiez un commentaire