Le collectif des victimes des violences préélectorales de 2012 internationalise la lutte

Le collectif des victimes des violences préélectorales de 2012 internationalise la lutte

Le Collectif des victimes des violences préélectorales de 2012 internationalisent la lutte. Une plainte sera d’ailleurs déposée auprès du  Comité des Nations-Unies contre la torture. Face à la presse hier, ses animateurs disent avoir  saisi la Cour de justice de la Cedeao.

« La majorité des dossiers n’a pas été traitée. Il s n’ont pas connu de suite favorable. En 2012, ceux qui étaient dans l’opposition à l’époque, ceux qui étaient sur le terrain, en même temps que ces personnes-là, avaient vu et vécu ce qui s’est passé. Aujourd’hui, ils sont au pouvoir et nous avons l’impression qu’ils nous ont oubliés », râle Rokhyatou Gassama, présidente du collectif.

Cheikh Diop  et Sidaty Mané reconnus coupables sont condamnés à 20 ans de travaux forcés par la Cour d’Assises spéciale de Dakar dans le cadre du meurtre du policier, Fodé Ndiaye, survenu lors des manifestations contre le troisième mandat d’Abdoulaye Wade.

COMMENTAIRES
    Publiez un commentaire