Sahel central : Une crise humanitaire engendrée par les conflits et le changement climatique

Sahel central : Une crise humanitaire engendrée par les conflits et le changement climatique

Au Sahel central, entre le Burkina Faso, le Mali et le Niger, plus de 3,3 millions de personnes ont été déplacées de force en raison des conflits persistants et des effets sévères de la crise climatique, selon les données d’avril 2024.

L’UNHCR a alerté sur la crise humanitaire croissante dans cette région, où un nombre alarmant de personnes ont été contraintes de fuir leurs foyers. Au Burkina Faso, près de 1,9 million de personnes ont fui, incluant environ 117 600 réfugiés qui ont cherché refuge dans les pays voisins.

Au Mali, les déplacements touchent près de 400 000 personnes, avec plus de 100 000 réfugiés en Mauritanie, 70 000 au Niger et près de 40 000 au Burkina Faso. Au Niger, environ 354 000 personnes se trouvent déplacées à l’intérieur du pays, tandis que 94 000 ont trouvé refuge dans les pays voisins, principalement le Mali.

Face à cette situation sans précédent, l’UNHCR appelle la communauté internationale à maintenir l’aide pendant les périodes d’instabilité pour éviter une aggravation de la crise humanitaire. L’accent est mis sur une approche conjointe entre les acteurs humanitaires, de développement et de paix, en réorientant les fonds vers les organisations locales pour une réponse plus effective.

L’UNHCR a lancé un appel à financement d’environ 243,4 milliards de Francs CFA pour couvrir les besoins humanitaires dans le Sahel, mettant en avant la protection, l’assistance et les solutions durables pour les déplacés et les communautés hôtes.

En outre, le NRC a classé le Burkina Faso, le Mali et le Niger parmi les crises de déplacement les plus négligées au monde, soulignant ainsi l’urgence d’une action internationale concertée.

0 COMMENTAIRES
Publiez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *