Revue de presse du 22/10/2015 : Le développement de l’agriculture au menu de la presse quotidienne

Le développement du secteur agricole en Afrique est un des sujets en exergue dans les journaux reçus jeudi à l’APS à la faveur d’une rencontre initiée par la Banque africaine de développement (BAD) à Dakar.

Le Soleil ouvre sur cette conférence de haut niveau sur la transformation de l’agriculture africaine avec cet appel du chef de l’Etat sénégalais Macky Sall : ‘’Les banques centrales doivent financer les campagnes agricoles en Afrique’’. Cette rencontre de trois jours a démarré mercredi au Centre international de conférences Abdou Diouf, à l’initiative de la Banque africaine de développement (BAD).

L’objectif est de définir des ‘’engagements forts de la part des gouvernements pour entreprendre des réformes nécessaires visant à donner la priorité au secteur agricole, l’obligation renouvelée du secteur privé et la promesse de mécanismes innovants pour le financement de l’Agriculture en Afrique’’.

Au sujet du financement de l’agriculture, Walfadjri note que la BAD est invitée à ‘’se débarrasser de ses lourdeurs’’. ’’Pendant qu’elle appelle les banques centrales et ministres des Finances des pays africains à soutenir l’agriculture, la BAD est invitée à balayer devant sa porte d’abord’’, écrit Walf.

En effet, selon le journal, le Premier ministre de la République démocratique du Congo (RDC), qui participait mercredi à l’ouverture de la conférence de haut niveau sur l’agriculture, a invité la BAD à ‘’sortir des arcanes administratives et procédures longues et aller vers des approches plus stratégiques pour financer ce secteur malade’’.

Concernant le financement de l’agriculture toujours, Le Quotidien signale que Macky Sall ‘’tend la houe aux banques centrales’’. ’’Le manque de financement est un des principaux obstacles au développement de l’agriculture sur le continent africain. Selon le président Macky Sall, les banques centrales doivent jouer un plus grand rôle dans le financement de la commercialisation des produits agricoles’’, écrit Le Quotidien.

La publication met également en exergue le discours ‘’très engagé’ du Premier ministre de la RDC Augustin Matata qui a demandé une ‘’révolution’’ agricole en Afrique. ’’L’action, la méthode et l’innovation : voilà les leviers sur lesquels le continent doit s’appuyer pour réussir sa révolution agricole. Selon le Premier ministre de la RDC (…), le moment est venu de changer de conception’’, souligne le journal. De son côté, le quotidien Enquête relève que le chef de l’Etat sénégalais et le président de la BAD, Dr Akinwumi Adesina, ‘’ont appelé les Etats africains à accorder plus d’importance à l’agriculture pour arriver à une autosuffisance alimentaire du continent’’.

1 COMMENTAIRE
  • Iba

    Je me souviens un jour, au lycée, ça fait longtemps, on jouait au foot et on avait mis un copain Frank comme gardien de but. Alors le premier tir de l'équipe adverse fait mouche. Frank n'avait même pas le moindre mouvement pour empêcher la balle de rentrer dans notre camp. Alors face aux questions, aux critiques et aux lamentations à Frank de rétorquer tout simplement ''je sais ce qu'il fallait faire, il fallait plonger et attraper la balle ''.Et tout le monde se mis à rire, Frank savait ce qu'il fallait faire mais il ne l'a pas fait.
    Pour développer l'agriculture, Frank sait ce qu'il faut faire, pour faire marcher l'école, Frank c'est à dire les experts, sait ce qu'il faut faire.Pour développer le Sénégal, pour régler tous les problèmes du Sénégal Frank sait ce qu'il faut faire mais Frank ne fait jamais ce qu'il faut faire. Pourquoi?
    Dans tous les discours des hommes politiques, des experts, des intellectuels on sait ce qu'il faut faire .Mais on ne fait jamais ce qu'il faut faire.
    À suivre. Ib. Seye

Publiez un commentaire