PUBLICITÉ
Podor – Santé maternelle et infantile : Des Français au chevet des populations de Saldé - Une petite maison dans un plan d'eau - Salde

Podor – Santé maternelle et infantile : Des partenaire français à la rescousse des populations de Saldé

Les populations de Saldé et villages polarisés viennent de pousser un grand ouf de soulagement. Et pour cause, le dispensaire de ladite localité qui date de 1989, présente désormais un nouveau visage à la faveur d’une réfection substantielle de ses locaux, entreprise par des partenaires français, qui ont aussi offert des  équipements et médicaments.

Cet établissement médico sanitaire, qui était en état de délabrement très avancé , a fait une cure de jouvence , grâce au dynamisme du partenariat Nord Sud.

En effet , c’est par l’entregent personnel d’un illustre et digne fils du terroir, Daouda Ly dit Mahii, qu’une délégation de coopérants français au premier rang desquels, des étudiants de l’école supérieure de commerce de Nancy, ont accepté de financer le projet de réhabilitation de la structure. Ils ont à cet effet séjourné dans la localité.

Les travaux de réhabilitation du dispensaire ont été bien accueillis   par les populations locales Aux côtés des forces vives de Saldé, les partenaires conduits par Bertrand ont remis à neuf la structure sanitaire.

Mais l’investissement ne s’arrête pas là, car ils ont aussi mis à la disposition du personnel soignant, du matériel et des médicaments, composés de tensiomètres, de matériel de contrôle pour le diabète, matériels d’accouchements, des blouses et lunettes de correction , estimés à plusieurs millions de FCFA.

Un geste de haute portée sociale et humanitaire, vivement salué par Daouda LY dit Mahi, l’initiateur de ce partenariat, qui a tenu à remercier Hawa BA Présidente de l’association Bamtaaré basée en France à Anthony, depuis une quarantaine d’années, et facilitatrice du dit partenariat.

A signaler que cette association intervient pour la deuxième année consécutive dans le village de Saldé. Au rythme des tams tams et de danses, les populations ont exprimé leur gratitude aux partenaires français.

Au village de Wallah les insulaires et leurs hôtes qui ont eu droit à un accueil chaleureux, ont pu revisiter le riche patrimoine culturel du Fouta, avec au programme une séance de lutte organisée par les habitants de cette localité, dont le parrain était l’acteur de développement Mahi LY, par ailleurs responsable politique de la zone.

Au Chevet Des Populations Des Français
Annonces

(3) commentaires

Moussa Faye

La france degager macky sa coute peu dargent ou son milliares que vous avez voles laisse la popilations dans le missaires

Moussa Faye

Bordel senego ou son comnentes

Moise

CEST HONTEUX POUR CES POPULATIONS QUI ONT VOTÉ POUR ÉLIRE DES VOLEURS QUI ONT DÉPENSÉ DÈS MILLIARDS POUR LA CAMPAGNE ÉLECTORALE …ET LAISSER UN POSTE DE SANTÉ DANS CET ÉTAT DEPUIS 89

Publier un commentaire