PROGRAMME DE LA COUPE DU MONDE 2018 EN RUSSIE

STADE DE SAINT-PÉTERSBOURG, SAINT-PÉTERSBOURG

19 juin 2018, 18:00

STADE DU SPARTAK, MOSCOU

19 juin 2018, 15:00

STADE DE MORDOVIE, SARANSK

19 juin 2018, 12:00

STADE LOUJNIKI, MOSCOU

20 juin 2018, 12:00

ROSTOV ARENA, ROSTOV-SUR-LE-DON

20 juin 2018, 15:00

KAZAN ARENA, KAZAN

20 juin 2018, 18:00

Annonces
» » » » Pétrole et gaz, maltraitance...

Pétrole et gaz, maltraitance handicapées…Ansoumana Dione crache ses vérités…

Le président du mouvement politique Jaamu Askan wi, le serviteur du peuple, candidat à l’élection présidentielle de 2019, est fâché contre le régime du président Macky Sall. De la question du parrainage au dialogue sur le pétrole et le gaz, en passant par la maltraitance des personnes handicapées, sans oublier les finances publiques, les grèves répétitives dans le secteur de la santé, entre autres sujets d’actualité, Ansoumana Dione crache ses vérités.

Le président du mouvement politique Jaamu Askan wi, n’est pas du tout content de la gestion du pays par le chef de l’Etat Macky Sall. En faisant retourner la loi sur le parrainage à l’Assemblée Nationale, cela prouve nettement, pour Ansoumana Dione, que « le régime en place ne travaille pas sérieusement sur le sujet le plus important dans la vie d’une nation, à savoir l’élection Présidentielle ».

Jusqu’ici, souligne-t-il, « cette loi ne fait pas l’objet de consensus, ce qui risque de causer d’autres problèmes, notamment, pour son application ».

Sur le dialogue national portant sur le pétrole et le gaz, M. Dione regrette surtout l’absence de cartes d’invitation pour une rencontre aussi importante. « Comment le chef de l’Etat, Macky Sall, peut-il se permettre cela ? En vérité, il devait pouvoir respecter l’opposition et les autres forces vives de la nation ». 

Abordant la maltraitance des personnes handicapées, Ansoumana Dione souligne « l’échec de la politique sociale du président Macky Sall ». Selon lui, ce dernier n’a aucune « vision pour les couches vulnérables dont les malades mentaux errants » à qui son régime a privé de leurs droits à la santé et au bien-être.

D’ailleurs, « c’est à cause de ces manquements  envers ses compatriotes défavorisés, qu’un agent de sécurité de proximité, s’est permis de violenter sévèrement des femmes handicapées ». 

Pour les finances publiques, le président de l’Assamm soutient que le budget de cette année 2018 va subir une réduction de 50%, ce qui signifie que beaucoup de programmes d’investissements connaîtront de sérieuses perturbations au détriment des populations. 

Enfin, s’agissant des subventions annuelles destinées aux personnes handicapées, Ansoumana Dionne met en garde l’Etat du Sénégal contre « toute tentative de réduction de ce budget déjà insignifiant, alloué à cette frange vulnérable de notre société ».

 Ansoumana Dione exige également des « excuses publiques de la part du président Macky Sall, à la place d’un plan spécial pour ces personnes handicapées qui ne demandent rien d’autre que leur intégration dans la société ».

Annonces

Un commentaire

  • kay
    13 juin 2018 10 h 54 min

    Fou guéri

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Téléchargez nos applications mobiles et restez informé ! Téléchargez notre application Android Téléchargez notre application iPhone