PUBLICITÉ

Oustaz Alioune Sall : « Pas un ministre ne fréquente nos hôpitaux » (Audio)

Le cas de l’hôpital de Tivaouane, très malade aujourd’hui, a été évoqué à Tivaouane, par le Khalife général des Tidianes, lors du Gamou. Saisissant la balle au bond, Oustaz Alioune Sall et Mbacké Sylla ont passé au peigne fin les maux qui gangrènent les hôpitaux du Sénégal.

Hôpitaux malades

Un hôpital digne de ce nom a besoin des spécialistes, d’un plateau relevé et des médicaments. Sinon les malades seront davantage malades dans un hôpital malade, dans un environnement dégradé voire infect.

Mouroirs privilégiés

Raison pour laquelle, aujourd’hui, pas un ministre ou sa famille ne fréquentent les hôpitaux du pays. Les autorités ont davantage confiance  aux hôpitaux de l’Hexagone qui constituent des mouroirs privilégiés pour eux.

Le « kharmat » des médecins

Oustaz Alioune Sall et Mbacké Sylla se sont aussi interrogés sur la masse financière créée par les hôpitaux en termes d’entrée et qui n’a point d’impact. Et, au moment où la gratuité reste inconnue dans nos hôpitaux, le « kharmat » du personnel médical a de beaux jours devant lui. Environ, disent-il, 30 à 40 mn sont consacrées au public et le reste de la journée aux cliniques privées qui dispensent de meilleurs soins.

Audio

Hôpitaux Ministre
Annonces

(4) commentaires

Malick Diallo

Il ne faut rien demander aux gouvernement il faudra dire aux talibes de consttuire ce hopital je dit de grande classe ya va etre benefiique pour tous le monde aulieu daller enfrance de se soigner ont construis ce hopital pour tous pas distinguetion de confreries senegalais prenons nous responsablite pour construire ce pays lunion fait la force cest pas les blancs qui viendrons nous construire des hopiteaux de grande classe

Sidibe Issa

Tu le conseille du président il faux lui dire

Ndiouga Ndoye

Non je regrette landing savane se fait soigner a I.h.o hopital militaire de ouakam

Moustapha Badio

Il faut dénoncer les professeurs qui ont tous des cabinets privés aux quels ils accordent plus de temps alors qu’ils perçoivent un salaire de l’hôpital,trop de « khar mat »

Publier un commentaire