BRVM-10 184,14 0,18 BRVM-C 193,59 -0,11 Dernière mise à jour : Vendredi, 21 septembre, 2018 - 22:45

BOA SN

-2,27

SONATEL

0,00

TOTAL SN

0,00
PROGRAMMES TV
Votre Horoscope du jour En ce moment à Dakar 27° partly-cloudy-day
Annonces

O. Ndiaye échappe à un lynchage parce qu’accusé du vol de son propre bébé…

lynchage, ousmane ndiaye, vol de son propre bébén yeumbeul-asecna

C’est la psychose depuis un certain temps, au Sénégal. Suite aux vols d’enfants notés ces temps-ci, les populations ne savent plus à quel Saint se vouer et restent sur le qui-vive. Figurez-vous qu’un navigateur a été accusé du vol de son propre bébé avant d’échapper à un lynchage. Une méprise qui a failli coûter la vie à un père de famille qui ne faisait que circuler avec son enfant de onze (11) mois dans les bras, à Yeumbeul.

Il n’y a jamais eu vol de bébé à Yeumbeul, précise le journal l’Obs qui restitue la vraie version d’une fausse histoire de vol de bébé. En effet, cet homme de 46 a échappé, de peu, à un lynchage à cause d’une dame qui l’a livré à la vindicte populaire en l’accusant de vol de bébé, ce lundi 12 mars, vers 11 heures. Le nouveau-né de sexe masculin, nous disent nos confrères, été interné à l’hôpital Albert Royer de Fann, longtemps après sa naissance. Il venait d’être remis à ses parents. Sa mère étant occupée par ses tâches ménagères, Ousmane, le père, avait décidé de conduire le nouveau-né auprès d’une guérisseuse à Keur-Massar pour des séances de massage.

Dans la rue, son air pressé faisait se retourner les passants. Puis, subitement, alors qu’il avait atteint la localité de Yeumbeul-Bène Baraque et était sur le point d’affréter un véhicule pour Keur-Massar, la voix grave d’une dame l’interpelle : « Hé, vous allez où avec ce bébé?« , lui demande la dame qui est foudroyée du regard par Ousmane Ndiaye, furieux qu’on l’interpelle sur son bébé. Un regard dédaigneux qui ne rassure guère la dame qui hurle et alerte ainsi les passants. Une foule se forme autour du navigateur et de son enfants, l’accusant d’avoir volé l’enfant.

C’est alors qu’arrive un policier qui le met en sécurité dans son véhicule avant d’alerter ses collègues de la police de Yeumbeul. Une fois dans les locaux de la police, assiégée par la foule surexcitée qui l’accuse de « voleur d’enfant », le navigateur, face aux enquêteurs, explique que c’est bel et bien son enfant.

Et pour vérification, deux policiers l’accompagnent chez lui, où sa femme confirme que c’est leur enfant, avant de brandir le carnet de santé , l’extrait de naissance du nouveau-né, baptisé au nom de C. A. Ndiaye et le carnet de patient délivré par le dispensaire Saint Martin situé à Yeumbeul-Asecna, documents qui seront photocopiés par les limiers avant de repartir, autorisant Ousmane de rester chez lui pour méditer sur son sort car, pour peu, il allait se retrouver quatre pieds sous terre.

Annonces
Annonces

Un commentaire

  • bkt02
    14 mars 2018 9 h 53 min

    Interpeller tte personne suspecte mais ne frappait pas moi je dit bravo à la dame c’est ça le sngl kou contanoul na nga tokhou

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *