PUBLICITÉ
prostitution de mineures afrique imani ghana - Mbour : Des lycéennes auditionnées pour prostitution

Mbour : Des lycéennes auditionnées pour prostitution

15 lycéennes d’un célèbre établissement public de Mbour défilaient devant les enquêteurs pour être auditionnées. Le commissariat de police de Mbour a vécu une véritable scène « à la queue leu leu ».

Âgées entre 14 et 17 ans, ces malheureuses gamines séchaient régulièrement leurs cours pour se livrer à la prostitution. Une activité fructueuse dans une Petite Côte considérée comme une zone de débauche, avec de nombreux auberges, campements, hôtels et villas de campagne. Et de fortunés étrangers qui y viennent- en tourisme…de galipettes, selon le Témoin.

Lycéenne Mbour
Annonces

(5) commentaires

Charles B Sagna

Merveilleux, allez en milieu diola

Eugene Senghor

Que l’état octroie does bourses Scolaires aux élèves du secondaire

Rone

Eugene senghor peu tu me dire a quoi servirai ses bourse scolaires et demain tu diras la même chose par le primaire

Samba Sy

La solution â mon avis est de sanctionner sévèrement les fautives et leurs parents

Lamine Diop

Une bonne partie de ces enfants ont été déclarés et pour cause de retard scolaire les parents veulent « retailler leur âge »
Pour d’autres l’agent d’état civil a de la peine pour retrouver l’acte de naissance car n’ayant pas d’informations précises pour la recherche alors que le centre n’est pas informatisé il propose aux parents d’aller chercher un jugement
Pour le cas l’enfant est déclaré dans le centre mais les registres sont détériorés ou perdus et l’officier d’état civil ne maîtrise pas la procédure de reconstitution

Les solutions : organiser des audiences foraines
Exiger la cni à l’inscription au CI pour figer et bloquer la date de naissance et le centre de déclaration de l’enfant
Informatiser systématiquement les centres d’état civil ( j’ai une solution)
Former continuellement les officiers et agents d’état civil
Merci !

Publier un commentaire