BRVM-10 167,76 -0,17 BRVM-C 172,94 -0,55 Dernière mise à jour : Mardi, 13 novembre, 2018 - 22:45

BOA SN

-0,27

SONATEL

1,08

TOTAL SN

0,00
PROGRAMMES TV
L'horoscope du jour Horoscope du jour En ce moment à Dakar 23° cloudy-night
Annonces

Mamour Diallo et les 94 milliards : cette arme fatale pour ou contre Sonko (Par Pape Diakhaté)

mamour Diallo, Pape Diakhaté, Sonko
Mamour Diallo et les 94 milliards : cette arme fatale pour ou contre Sonko (Par Pape Diakhaté)

Depuis l’ébruitement de cette affaire de 94 milliards, le commun des sénégalais est resté bouche-bée, interloqué, éberlué, les yeux écarquillés. Qui donc veillera à sa sérénité sans cesse perturbée par des impertinences qui, très souvent, ne connaissent leur aboutissement que dans les placards de l’oubli ? Rien que s’exerce son droit de savoir, par le devoir de rendre compte des autorités, il ne demande ni plus ni moins. Au-delà de l’attitude du Président Sall et de sa volonté ou non de donner suite à ces accusations qui défrayent la chronique, on peut bien redouter que cet énième scandale finisse par peser sur la balance électorale.

Avec les accusations de détournement de 94 milliards portées par Ousmane Sonko, leader de Pastef/Les Patriotes, contre Mamadou Mamour Diallo, actuel Directeur des Domaines et tête de file du Mouvement Dolly Macky, l’on est en face d’une affaire qui apparait beaucoup plus indigeste que celle Khalifa Sall. Si le Maire révoqué de Dakar était aussi redouté pour justifier le sort à lui réserver, nul ne peut nier qu’Ousmane Sonko compte aujourd’hui comme un teigneux empêcheur de tourner en rond du régime en place. Toute bévue de sa part, si minime soit elle, qui tomberait sous le coup de la loi, pourrait donc facilement le mettre hors d’état de nuire en direction de la présidentielle annoncée, et de manière recevable par le bon sens. Et ce ne serait qu’une aubaine pour le régime en place. Mais Sonko, n’étant pas du genre à se laisser aller aussi légèrement, surprendrait et décevrait même son monde s’il ne se retrouvait pas en mesure d’exhiber les preuves de ses dires. Sa respectable et fulgurante ascension politique en prendrait un sacré coup.

Quatre vingt quatorze milliards ! Un montant aussi gros sous nos cieux, soustrait au nez et à la barbe de la république. Une accusation jetée en pleine figure, et un accusé d’abord emmuré dans le silence, mais qui donne ensuite l’impression de ne pas se montrer inerte. Le mardi 23 octobre dernier, Louga, où il tient sa base politique, a brui d’une « réunion que Mamadou Mamour Diallo venait de tenir avec un pool d’avocats à Dakar ». C’était, dit- on, pour déposer une plainte contre Ousmane Sonko, et les sites d’information ayant relayé ses accusations. N’était-ce pas tout simplement pour calmer certaines ardeurs, et feindre de tenter de redorer le blason d’une image ternie ? Jusqu’à preuve du contraire, il n’est pas exclu que tout cela reste du cinéma. Face au vide béat laissé par l’absence d’une auto-saisine par le Procureur de la république, il a fallu trouver une parade.

Osons espérer seulement que ce n’est pas pour qu’on n’en parle plus. Ce morceau-ci est si gros à avaler que faire profil bas en laissant passer la tempête serait plus que facile. La seule attente aujourd’hui, forte, populaire et légitime, relève d’une exigence de transparence et d’une grande soif de justice. Le courage de faire prospérer « sa » plainte, et d’aller jusqu’au bout de la procédure, c’est le moins que l’on est en droit d’attendre de Mamadou Mamour Diallo. C’est de sa crédibilité qu’il sera question aujourd’hui et demain. Pour une survie politique qui pourrait le faire encore compter et exister sérieusement, il a alors tout intérêt à ce que la tâche à lui coller soit effacée.

Quant au Président Macky Sall, qui trouve ici une nouvelle occasion de laisser passer, il ne voudrait sûrement pas payer les pots cassés. Mais, quoi qu’il décide de cette affaire, le peuple lui ne semble pas prêt à fermer les yeux. Le chef de file de l’Alliance pour la république et sa mouvance ont beau chanter le Sénégal émergent, il reste que l’on pointe souvent du doigt en leur sein des prédateurs d’un autre acabit, des gens qui n’ont cessé d’administrer la preuve éloquente que quelque part le pays marche aussi à reculons. Si, au lendemain du 24 février, la désillusion habite le camp présidentiel, qu’il le doive surtout à ces personnes sensées servir, mais qui perpètrent habituellement sur la république des désastres qu’ils espèrent paradoxalement les grandir.

La mal gouvernance a gagné beaucoup de terrain au Sénégal, et reste bien partie pour être le talon d’Achille du magistère du Président Sall.

Par Pape DIAKHATE, journaliste, analyste politique.

Annonces
Annonces

17 commentaires

  1. Diola dit :

    Sonko pour faire oublier le fait de fusiller nos anciens présidents ,il a inventer des mensonges grotesques .
    Sonko cache le vrai problème.

  2. Seck dit :

    Seul Mamour Diallo doit démentir ou porter plainte mais nul autre. Pourquoi le procureur ne s’autosaisit pas. C’est dommage pour le Senegal

  3. welle dit :

    Excellent article. Mamour diallo bluffe.iI ne va jamais porter plainte.Au lieu de constituer in pool d’avocats pour porter plainte,il a constitué in pool de marabouts charlatans pour le defendre et le blinder mystiquement. Sonko connait tres bien mamour qui est le plus grand voleur du Senegal independant. SONKO detient des preuves. Mamour le sait.L’Etat le sait. SONKO attend le proces pour faire le grand DEBALLAGE. La fausse alerte d’une plainte est un contre-feu allumé par mamour pr noyer le poisson. Et j’aimerai bien voir la tete des politiciens opportunistes de Louga qui léchaient les bottes du peul fouta de louga le plus grand voleur de tous les temps.

    1. Sylla dit :

      Mamour Defoul dara. Ce SONKO est un pire menteur. Mamour est très pieux, il n’a rien à le voir.

  4. Diola dit :

    Comme sonko est contre la crei d’ou la personne accusée doit fournir les preuves par cohérence sonko doit porter les preuves .
    Seulement un petit
    malin rien d’autre.
    Les sociologues salafistes sont toujours en activité contre notre jeunesse et les intellectuels déviés

  5. Mais diola,est-ce que tu es intelligent?SONKO accuse ton patron mamour diallo qui n’ose pas porter plainte et toi tu ose le défendre,c’est le Sénégal en voie de régression et c’est dommage pour le pays. Vous croyez que le peuple dort debout?wallahi vous vous trompez.

  6. dodji dit :

    Vous savez sonko à du mal à avoir 65000 parrains il cherche à être arrêté pour créer le buzz

  7. bandiougou dit :

    Mamour édifie les sénégalais et avoue que tu es un véritable voleur sa

  8. Cheikh Gaye dit :

    Le juge qui aura ce dossier sur sa table doit être un extrêmement doué en finance comptabilité analytique.

  9. Depuis qu’il a créé son parti nationaliste xénophobe ,il ne fait que mentir nuit et jour

  10. Bouko kèn diap bayilènko a parenagbi dina fègnè guayi amoul mbolo yèp ndakh niou maygniou diam maitre mame adama gueye mom dawna thia bamouy ami tank😂😂😂😂

  11. René Diagne dit :

    La veritè eclatera.j ose affirmer sans embage que le seul plan de me Wade pour ne pas dire du pds c est mr sonko.ils ont toujours ètè complices avec mr Tahibou nd.

  12. Pape Diene dit :

    Sonko l’avenir tu es notre fierté..

  13. Foof dit :

    Vive Sonko,l’homme véridique.

Écrire un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *