PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Présidentielle 2019 : Les chances de Madické Niang !

Candidature, madické niang, Motivations
Présidentielle 2019 : Les chances de Madické Niang !

Momar Diongue a été interpellé  sur les chances de Madické Niang pour l’élection présidentielle 2019. Le journaliste et analyste politique est revenu également sur les raisons qui ont motivé l’ancien ministre des Affaires étrangères  qui précise que  « l’objectif de sa candidature n’est pas pour  concurrencer celle de Karim mais envisage de se substituer ». 

« Les chances de Madické Niang  ne peuvent être analysées que par rapport au Parti démocratique Sénégalais (PDS). Actuellement,  Il y a au niveau du Parti Démocratique sénégalais (PDS), une forte poussée des « karimistes » qui ont fait une obeya sur le parti. A partir de ce moment, quelqu’un qui prend le contre-pied de sa candidature ne pourra ne pas bénéficier de leur appui », a expliqué M. Diongue.

La deuxième chose, renchérit-il, est quand Abdoulaye Wade avait estimé que Madické Niang  ne devait pas partir du groupe parlementaire « Démocratie et liberté ». Il a voulu lui couper l’herbe sous les pieds à Touba en mettant en lieu et place quelqu’un qui est de Touba, Serigne Mbacké Bara Doly. Une façon pour lui d’empêcher Madické de pêcher dans l’échiquier électoral du parti démocratique à Touba.

A partir de ce moment, il est difficile de dire les chances réelles de Madické Niang. Aujourd’hui, Il y a beaucoup de Karimistes au sein du parti qu’auparavant.  Et ces voix n’iraient pas à Madické.

« Je ne connais pas les réelles motivations de Madické Niang. Je m’en tiens à l’argument qu’il a avancé. Comme quoi, il s’est porté candidat parce qu’il s’est rendu compte  qu’il serait une catastrophe  pour le parti démocratique sénégalais (PDS) d’être absent à la prochaine présidentielle . Et que lui, il n’a jamais fait obstruction à la candidature de Karim Wade », a fait savoir Momar Diongue

Mais, dit-il,  lorsqu’il y a eu le rejet de son  invalidation par la Cour suprême, Madické a compris  qu’il était temps que le parti envisage une candidature alternative au cas où le Conseil constitutionnelle rejette la candidature de Karim Wade.

« C’est pas une candidature  qui fait concurrence à celle de Karim, me semble-t-il, mais qui envisage de se substituer à celle de Karim », déclare-t-il

« Je crois que c’est dans la démarche où Abdoulaye Wade ne croit à aucune  perspective que celle de Karim qu’il y a eu cette crise. Mais ce que Madické avance comme argument peut-être acceptable dans la mesure où il a donné des garanties ».

Annonces

(7) commentaires

Donnez votre opinion sur le sujet !
le sage Diagne

Macky moko nginbou

Sabasene566

Le programme de la présidentielle c est quand. On discute de personnes et jamais de programme. Le Sénégal est mal parti.

diedhiou aladji

waw mai Sénégal mo nekh cou niou dack mou formai partie combien de candidature au petite Sénégal c trô

Fayecheikh76@gmail.com Faye

Yéne sonolguéne président ya quoi??????????.

k cheik

Ilove pds

Asse Mbaye

Mangidoragamni madicke ak macky Sall nio exilé karim Wade domeram pir waye bakhna waroulwonagen kasso dafawarona bagne

Badou

OPA on dit et non obeya qui veut dire autre chose billard de journalistes

Publier un commentaire