BRVM-10 175,02 -0,52 BRVM-C 181,77 -0,53 Dernière mise à jour : Jeudi, 18 octobre, 2018 - 22:45

BOA SN

0,00

SONATEL

0,26

TOTAL SN

-6,45
PROGRAMMES TV
L'horoscope du jour Horoscope du jour En ce moment à Dakar 27° partly-cloudy-night
Annonces

Le “réalisme politique” de Serigne Mbacké Ndiaye, Me Wade et Modou Diagne Fada…

fada diagne, Macky Sall, Pds, Serigne Mbacké Ndiaye

En perspective de la Présidentielle de 2019, Serigne Mbacké Ndiaye a demandé à la famille libérale de soutenir Macky Sall,  qui a déjà 60% de l’électorat. Une façon pour l’ancien ministre du régime précédent de garder le pouvoir pendant 50 ans comme suggéré par l’ancien président, Me Abdoulaye Wade. 

“Wade nous disait faites tout pour garder le pouvoir pendant cinquante ans. Il a fait douze ans. Il a un fils (Macky Sall) qui va faire douze ans, s’il plaît à Dieu. Comment faire pour garder le pouvoir, c’est de soutenir ce fils-là. Et à la fin de son second mandat en 2024, un autre libéral va venir».

Pour d’aucuns, le leader de la Clc veut plaire à Macky Sall. Mais laissons ces considérations cosmétiques pour analyser cette idée qui a surpris plus.

D’abord, entre le président Macky Sall et Me Abdoulaye Wade, il s’est passé des choses extraordinaires. Surtout avec l’emprisonnement de l’ancien ministre des Transports, Karim Meissa Wade..Pour espérer recoller les morceaux. S’y ajoute que le Pds confirme, chaque jour qui passe, son option de faire de Wade-fils son candidat en 2019. Il y a que également le Pds  s’est engagé dans une réforme de structuration du parti pour baliser la voie à Karim Wade. 

Même si le Pds doit régler le différend entre Babacar Gaye et Oumar Sarr, qui n’ont pas la même vision au sujet de la commission chargée de la vente descartes et de la commission qui devait organiser la tournée du parti à travers le pays, il n’en demeure pas moins que les lignes de convergences s’éloignent de plus en plus entre les deux pôles. 

Cependant, l’idée de Serigne Mbacké Ndiaye pourrait prospérer, car  au sein du Pds, il y des responsables qui ne sont pas en odeur de sainteté avec Karim Wade. Il y a aussi ceux  qui sont là pour eux-mêmes. Encore que là, c’est le menu fretin qui émerge et n’apportera rien de concret au président Sall. 

Mais, en dernière instance, on peut affirmer que c’est le divorce total entre Macky Sall et les frères de Oumar Sarr.  

Peut être que Serigne Mbacké Ndiaye pourrait-il braconner impunément dans les prairies du parti les Démocrates Réformateurs Ldr/Yeesal de Modou Diagne Fada qui a reçu de son bureau politique carte blanche pour prendre langue avec Macky Sall….Voire chez l’ex-ministre Alioune Sall, président du Mouvement des Patriotespour le développement (Mpd/Liggeey, ancien membre du Pds. Qui souffle le chaud et le froid face au Macky…

Annonces
Annonces

7 commentaires

  • Fou
    15 mai 2018 9 h 04 min

    Macky n’est pas un libéral. c’est un libertin.

  • Harouna Dia
    15 mai 2018 9 h 13 min

    Il a bien d’i frère libro

  • GORGUI
    15 mai 2018 9 h 18 min

    Toute notre vie on priera pour que la foudre s’abatte sur les comploteurs qui ont mis l’imam NDAO en prison.

  • Bubacar Tiana
    15 mai 2018 9 h 45 min

    Le maintien de M. Karim Wade comme candidat du PDS est une tactique politicienne pour baliser le président sortant. Sachez que le PDS et L’APR sont de la même famille. Raison pour laquelle ces libéraux vous trompent avec la candidature de quelqu’un qui ne peut même pas se présenter une façon de traîner les sénégalais en bateau. A quelques mois seulement avant les élections Karim Wade ne s’est pas montré aux sénégalais.

  • Abdoulaye
    15 mai 2018 11 h 01 min

    Macky Sall n’a rien fait à Abdoulaye Wade.C’est lui qui avait transformé notre république en une monarchie et qui ne servait que sa propre famille.Tout ce qu’on reproche à Macky était pire que l’ère Wade.

  • Salif
    15 mai 2018 12 h 06 min

    Ki dou nitou Dara . Torokhal pabi di Dof doflou . Yèneu niaka diome té niak koléré

  • ama
    15 mai 2018 16 h 12 min

    Delivrez les cartes d’identités et Organisez nous une élection transparente pour qu’on dégage hors du palais ce président fantoche et nul.

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *