Annonces
Annonces
» » » » » L’accès facile à Internet,...

L’accès facile à Internet, l’étincelle qui embrase la forêt au Sénégal

Depuis quelques jours, le Sénégal est secoué par une vague d’une rare violence d’utilisation malencontreuse des réseaux sociaux. Après les propos mal placés et immodérés de Amy Collé Dieng à l’endroit du Chef de l’Etat, c’est les injures pétardes et fébriles de Penda Bâ qui ont mis le pays dans un choc épouvantable comme jamais vu auparavant, conséquence d’un accès facile à Internet.

Facebook, whatsapp et les certains sites Internet, voilà les terminaux qui risquent d’embrasser le pays. Des personnes, animées de plusieurs volontés, c’est selon la personne, utilisent ces réseaux pour atteindre des adversaires de la manière la plus déloyale que l’on le constate ces derniers jours.

Après Penda Bâ, c’est Amy Collé Dieng, de leurs ébullitions démesurées, ont mis le pays dans le paysage national, que tout le monde connait pacifique, en faisant fie de nos valeurs et de nos lois.

Elles ne sont pas les seules d’ailleurs à s’adonner à de telles pratiques. Nous en rencontrons chaque jours sur Facebook pour la plus part du temps, des personnes qui n’usent de leur temps que pour insulter des autorités étatiques, religieuses ou autres au détriment des lois mises en vigueur pour contraindre ce fléau.

Selon Me Léon Patrice Sarr, invité de Sud fm dans son édition de midi, ce Vendredi 04 Août 2017, « beaucoup de personnes ne connaissent pas le danger des réseaux sociaux, ils ne connaissent même pas la cybercriminalité et en fond un mauvais usage ».

Selon lui, après avoir expliquer les raisons d’un tel fait, « l’accès facile aux nouvelles technologies de l’information et à Internet participent considérablement à la facile divulgation de certains propos parfois injurieux, juste avec un téléphone portable ».

Pour l’invité de sud fm, seule une bonne communication et une très bonne sensibilisation permettront aux personnes d’éviter et de s’éviter les dérives du net, avec toutes les peines et amandes prévues par la loi, pouvant aller jusqu’à sept (7) ans d’emprisonnement.

 

Annonces
Annonces

2 commentaires

  • Abdallah
    05/08/2017 07:50

    Ce n’est pas l’accès facile à Internet qui entraîne ces dérives. D’autres pays du monde ont un accès beaucoup plus facile que chez nous or leurs populations n’ont pas ce genre de pratiques. Ils faut plutôt indexer l’absence d’éducation et de civisme. Il y a beaucoup trop de laisser-aller dans ce pays et ce, à tous les niveaux. Voilà ce qu’il faut régler et laisser Internet continuer sa progression.

  • coupou kala
    05/08/2017 12:24

    cela n’a rien à voir avec internet. cela provient plutôt de cette haine ambiante qui habite le sénégalais lambda en plus cette même haine habite les hautes sphères de notre societe également.

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Annonces

L'ACTU EN TEMPS RÉEL