PUBLICITÉ

France : « Notre-Dame » n’aura finalement pas pu calmer les ardeurs des gilets jaunes !

calmer les ardeurs, france, Gilets jaunes, Notre Dame
France : « Notre-Dame » n’aura finalement pas pu calmer les ardeurs des gilets jaunes !

Le quinze (15) avril passé, la cathédrale Notre-Dame de Paris fut près de 80% emportée par le feu. Plus de 400 pompiers furent mobilisés pour sauver l’édifice de 800 ans.

Un monument, l’un des plus emblématiques de l’Occident, sous le regard impuissant des badauds, disparaissait ainsi sous l’effet des fortes flammes.

« La France est touchée dans son cœur et dans sa foi catholique », ce sont là, en substance les communes déclarations des leaders politiques de ce pays. Les Français, selon ce que montraient les médias classiques, tombaient partout en transe. C’est le total émoi.

Certains organes de presse, tel que France 24, font image d’une France meurtrie et qui, grâce à ce fait « malheureux » se dirige vers une réconciliation nationale : Un clin d’œil aux gilets, la règle doit être générale.

Emmanuel Macron tient les Grands Discours, mais la « tristesse ne se lit PAS dans ses yeux », les grands dirigeants du monde (Usa, Grande Bretagne et entre autres) envoient leurs messages d’attendrissement et de tristesse. On pleure Notre-Dame de Paris comme Victor Hugo l’avait déjà fait, mais cette fois avec peu de poésie : On doit sentir le sérieux, l’abattement et l’asthénie.

Les esprits tranquilles, ceux qui ne voient certes pas plus loin que le bout de leur nez, et les âmes sensibles, ont tout de suite pensé que tous les Français, même les gilets jaunes, allaient se tourner vers la réconciliation, se mobiliser dans le cadre de la grande collecte nationale pour la reconstruction de notre Dame.

Pour certains, plus avisés et observateurs, l’Etat Français serait l’acteur ET l’AUTEUR de ce « drame » pour calmer les ardeurs et revendications sociales.  Ils auraient pensé que  les gilets jaunes allaient momentanément mettre de côté leurs revendications et suspendre leur manifestation et donner à Notre-Dame, le temps de renaître de ses cendres.

Mais à la Grande Surprise Générale, les fortes flammes de Notre-Dame n’auront produit comme effet qu’un durcissement du ton de la part des Gilets jaunes qui ont, face à toute attente, tenu ce samedi 20 avril leur 23e acte, face à un « gouvernement incapable de satisfaire leur demande » et qui « joue avec les Français par le biais de complots mûrement réfléchis pour calmer une frange de la population déterminer à se faire entendre ».

Au finish, en France et surtout à Paris, « Notre-Dame » n’aura finalement pas pu calmer les ardeurs des gilets jaunes!

Annonces

Publier un commentaire