PUBLICITÉ

Education – Santé : J.A.S fait la moral à l’Etat et aux mouvements syndicaux…

« Entre le marteau des revendications syndicales et l’enclume de l’impossibilité de l’État à les satisfaire ; ce sont les élèves, nos enfants, les sacrifiés... », regrette Moulaye Camara, dans une note parvenue à Senego. Le président du mouvement J’aime le Sénégal (J.A.S) propose de

« repenser le mode opératoire des revendications syndicales surtout dans les secteurs que sont la santé et l’éducation« .

« Il urge de changer les formes de lutte…« 

Pour le J.A.S, « l’État du Sénégal doit s’atteler à proposer, de manière sincère, ce qu’il peut faire et à imposer de manière républicaine la sauvegarde des intérêts des populations. C’est un défaut de patriotisme de perturber tout le système éducatif non pas parce qu’on n’est pas payé mais seulement pour des revendications indemnitaires. De manière patriotique, il urge de changer les formes de lutte afin que les innocents n’en pâtissent pas« .

La mission de l’enseignant…

A cet effet, Moulaye Camara regrette que « les seules victimes, depuis ces dernières années de perturbations scolaires, ne sont ni l’enseignant, ni le gouvernement qui toujours en fin de compte s’entendent et brandissent le fameux slogan ‘Sauvons l’année’… Ce qui importe, c’est de sauver l’école sénégalaise. L’enseignant a une mission et une vocation particulière : au delà de la récompense salariale, il bénéficie d’une récompense psychologique à former les futurs décideurs, donc à préparer le Sénégal de demain« .

« La privatisation de l’éducation est devenue une réalité…« 

« Autant, les enseignants peuvent dire qu’ils ne sont pas satisfaits de l’État. Autant, nous, parents d’élèves, nous pouvons dire que nous ne sommes pas satisfaits du niveau de nos enfants. Pourtant, jamais il n’a été demandé de revoir leur indemnité à la baisse parce que le niveau des élèves est à la baisse. La privatisation de l’éducation est devenue une réalité. Tout parent disposant de peu de moyens ne se suffit plus de ce que l’enfant reçoit en classe ; il se sacrifie pour chercher un encadreur. Et souvent l’encadreur n’est personne d’autre que le professeur ou l’enseignant gréviste« , note M. Camara.

Dépasser cette crise répétitive…

« C’est pareil pour l’agent de la santé qui part en grève à l’hôpital et oriente le malade à la clinique« , constate le Mouvement J’aime le Sénégal (J.A.S) qui appelle à un sursaut patriotique pour dépasser cette crise répétitive.

Enseignement Moulaye Camara
Annonces

(8) commentaires

Souleymane

Comme dans l’habituel ce Monsieur Patriote appelle a un sursaut patriotique pour sauver notre éducation.
Il est temps que le peuple Sénégalais vous écoute vraiment du fait de votre diplomatie mais aussi des messages instructifs et canaliseurs que vous donnez dans chacune de vos sorties.
Vous êtes l’incarnation de la sagesse c’est pour cela que vous êtes en train d’attirer l’attention de nos compatriotes qui ne cessent de vous prendre comme modèle…
Nous sommes dernière vous !

Djiby

Un vrai patriote brave président
Le combat continu

Msm

Merci M. Camara vous avez pointé du doigt là où ça fait mal…
Vive J’aime le Sénégal
Vive Moulaye Camara
Vive le Sénégal

Barry

Un vrai leader, le Sénégal a besoin de vous…
Bonne chance pour le reste…
Et merci beaucoup pour votre vision de bonne conduite des choses !

Haloir

Votre capacité de dicernement fait que vos analyses sont toujours instructives merci bcp le patriote.

Cheikhouna

Le Sénégal à vraiment besoin des leaders comme vous. Tôt où tard votre pensée ou votre idéologie fera dd’e notre cher bien bien le Sénégal un pays de référence.

Papa Amadou Ba

Bien dit le patriote. Quand on est parent on est censé d’avoir un esprit de partage rien que pour voir la réussite de nos enfants. Ainsi les enseignants sont doublement responsable de ce qui se passe dans le cercle éducatif. Être retard aux heures de cours et aller en grève pour des questions d’indemnisations. Où  sont leur rôle  de parents et de responsable pour l’éveil des jeunes et leur responsabilité pour la conscientisation des jeunes. Merci Président Moulaye Camara de toucher là où ça fait mal.
J.A.S(J’aime la Sénégal)
Eveil de conscience 
Prise de conscience
Prise de responsabilité 

Malick Diallo

ont pale trop de sauver lecole comme disait le piramide de maslo chaque indivu chaque travailleur a un besion tous cela cest pour une motivation il a besoin de se soigner il a un besion psylogique donc il faudra les satisfaire cest important les policiens ne disent jamain laveritecest tous des menteurs il jouent avec lavenire des senegalais des honnetes citoiyens arreter au nom du dieu

Publier un commentaire