PUBLICITÉ

« Deliver for good » : La gente féminine à l’honneur…

Aminata Touré, Macky Sall, Mimi, réseau siggil jigeen, safiétou diop
« Deliver for good » : La gente féminine à l’honneur…

L’égalité des genres était au cœur de la campagne « Deliver for good », lancée ce jeudi, dans un hôtel de la place. Une nouvelle campagne de plaidoyer initiée par une coalition de portes -parole sénégalais aux côtés de « championnes et champions nationaux et internationaux« . Madame Aminata Touré, envoyée spéciale du président Macky Sall faisait partie des invités d’honneur.

Le lancement inaugure les nouveaux efforts déployés afin de favoriser des changements durables pour les filles et les femmes et afin de faire avancer les réalisations des objectifs de développement durable (ODD) ainsi que le PSE…

« Depuis 2012, de nombreux progrès ont été réalisés mais il faut poursuivre, continuer à encourager les acteurs. Et si le Gouvernement est, comme je le dis, l’un des partenaires essentiels pour cette campagne c’est quand même le président de la République« , qui, selon Madame Aminata Touré, accepte d’être « un champion de la campagne des hommes qui soutiennent les femmes… »

Toutefois, elle reconnait qu’il y a des défis « d’ordre éducationnel. Comme vous savez, nous avons atteint la parité universelle au niveau de l’école primaire. Il y a autant de filles que de garçons. Dans certaines zones même, il y a plus de filles que de garçons au Sénégal ». Ça veut dire que les mentalités ont beaucoup évolué… Seulement, lorsqu’on est au niveau de l’éducation secondaire, on commence à avoir une déperdition liée au mariage précoce. »

« Donc, ça c’est une contrainte sur laquelle la campagne doit travailler. Même si la loi fixe, de manière très claire les normes, il faut pouvoir discuter avec nos communautés, impliquer également les hommes, les chefs religieux pour qu’ils sachent que faire la promotion de sa fille, d’une femme, c’est également un avantage pour la famille et pour la communauté toute entière. Ça c’est des contraintes…« , estime-t-elle.

« Il y a également d’autre contraintes liées aux violences domestiques… De ce point de vue là, la loi est très claire. Mais il faut également sensibiliser les hommes pour qu’ils bannissent la violence dans leur relation avec les femmes. Il y a également des secteurs où il n’y a pas la parité. Et on se bat pour la faire avancer. Mais nous avons un cadre juridique qui est très avancé, une volonté politique très forte… Il faut également qu’on puisse  mobiliser nos populations, nos leaders culturels, nos leaders sociaux mais également les médias…, montrer également les images positives des femmes…« , selon Mimi Touré.

Pour sa part, Madame Safiétou Diop, présidente du Réseau « Siggil Jugeen » estime que « la campagne ‘Deliver for Good’ doit être une opportunité pour le Sénégal de faire le bilan des 25 années de mise en oeuvre de la plateforme de Beijing et de s’engager résolument à résorber les gaps, particulièrement dans les secteurs de l’éducation, de la santé et de l’accès aux ressources pour parvenir à un développement équitable et durable… »

Annonces

Publier un commentaire