Annonces
» » » » Crime au quartier Sacré-cœur : une prostituée...

Crime au quartier Sacré-cœur : une prostituée du nom de Louise Diop assasinée

Originaire de la ville de Thiès, Louise Diop n’est plus. Ayant choisi le plus vieux métier du monde, Louise Diop ne se doutait certainement qu’en embarquant un de ses clients, dans la nuit du Samedi, devant le bar « Le Relais », elle n’y remettrait plus les pieds. Elle a,en effet, été poignardée à mort par ce client, un certain Samba Ngom. Mais comment la prostituée Louise Diop a été assassinée chez elle au quartier Sacré-Cœur à Dakar? C’est la question qui taraude les esprits dans ce quartier résidentiel de Dakar ou a eu lieu ce crime.

Selon Senepeople, la dame partageait la villa 8633 de ce quartier avec d’autres locataires. Voici ce qui raconte un des co-locataires. « Elle habitait à la première chambre au premier. Nous avions entendu des cris en haut. Et nous sommes vite montées pour voir ce qui se passe. Devant la chambre il n’y avait pas de bruit. Le présumé meurtrier est resté sans bruit. Quelques temps il est sorti en courant disant : « elle m’a coupé le p… ».

Une stratégie peut être pour se sauver. « Mais quant la porte a été défoncé. La femme était couchée sur le dos nageant dans une marre de sang. Elle aurait reçu trois (03) coups de couteau à la gorge, prés de l’oreille gauche et au niveau de l’omoplate ». Mieux ajoute-elle « elle est restée longtemps coucher avant de mourir. Elle était très belle ».

Avant d’ajouter : « D’après les informations que nous avons, le présumé auteur de ce meurtre est un jeune de rien du tout. Louise était plus grande et plus forte que le jeune homme »

Annonces

14 commentaires

  • koukéne bougoule
    4 juin 2014 11 h 48 min

    elle mort dans des circonstance que personne n’aime partis yalla naniou yalla may moudjou gou rafètte

  • fatougueye
    4 juin 2014 11 h 53 min

    lolou bakhna thi mome ana diom ana foula ana dignité adouna lan mofi diar fowé sa bop niak watoultakh guay fowé sa bop

  • miss
    4 juin 2014 12 h 04 min

    fatougueye wakh nga leup,lii mome metti na.yalla na gnou sounou borom bi mey moudiou gou rafette

  • laye
    4 juin 2014 14 h 42 min

    yalla nako yalla diégeul mok bep dioulite si barké seydina moukhamed

    • adja niang
      4 juin 2014 16 h 42 min

      Mais esk khamngune wa senego danio am bleme??? en voulant reagir g vu Mail diambour ak tourou diambour si fima wara def man sama nom ak sama mail.tou taleur ceté mor et maintnan je voi Adja niang avec son mail.Kel repose en paix

  • rima
    4 juin 2014 15 h 25 min

    Amine way yalla nako sounou borom bal leup loumou moussone def si adouna situation you méty rek mossi dougual niou barri

  • citoyenne
    4 juin 2014 15 h 45 min

    que sin ame repose en paix li meti na torope mourir dans de telles conditions que Dieu nous en preserve tous!

  • dioufy
    4 juin 2014 16 h 36 min

    La force moral ns diffère donc il est important de ne pa juger :ke Dieu la pardon .

  • asaxo
    4 juin 2014 17 h 31 min

    Yalna nako yalla yeureum t diegalko

  • deguentane
    4 juin 2014 18 h 20 min

    aduna mome nii la rekk demal manggi ngnio que dieu la pardonne et l’accueil dans le plus haut de ses paradis amine!!!

  • Lamy
    4 juin 2014 18 h 33 min

    Fier d’être sénégalais vraiment da nguèene baax maachAllah. C’est bien de prier pour un défunt au lieu de le blâmer. Personne ne souhaite rendre l’âme avec de telle circonstance. La miséricorde d’Allah est très large. Qu’Allah exauce vos prières. Amine.

  • Ali
    4 juin 2014 19 h 02 min

    Celui qui a dit qu’elle est morte dans des conditions qu’aucun musulman ne veut pas mourir dans de telles circonstances. tu as Raison et celui qui a dit qu’il ne faut pas juger il dit vrai mais il est ignorant de la Religion. Le prophète pbAsL a dit qu ‘au jugement dernier chaque personne se lèvera dans l’état dans lequel il est mort.

  • mil
    5 juin 2014 1 h 14 min

    Thiey

  • ASTOU
    5 juin 2014 11 h 07 min

    LOU KO FI DIAR XALISS

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *