Cheikh Tidiane Gadio: «Abstentionnistes/boycottistes sont seuls vainqueurs du référendum»
PUBLICITÉ

Cheikh Tidiane Gadio: «Abstentionnistes/boycottistes sont seuls vainqueurs du référendum»

Le président du Mpcl (Mouvement panafricain et citoyen Luy Jot Jotna) s’est prononcé sur le Sénégal post-référendum.

Dans une déclaration envoyée à Senego, le Dr Cheikh Tidiane Gadio, a entre autres, déploré la tenue du référendum et le taux d’abstention qu’il a enregistré. 

«Le peuple sénégalais, avance-t-il, dans son écrasante majorité, n’a pas approuvé la Constitution non consensuelle  qui lui a été présentée dans une précipitation évidente! 62% (peut-être plus) de l’électorat national a choisi de s’abstenir ou de boycotter la consultation dans son ensemble en restant à la maison ou en vaquant à d’autres occupations qui lui ont semblé plus essentielles ; près de 40% (peut-être beaucoup plus !) ont fait le déplacement pour dire « Non merci ! ».

Selon lui, le reste de nos compatriotes qui ont dit « Oui », même avec le préjugé bienveillant qu’ils l’ont fait de plein gré et en connaissance de cause, font (selon des chiffres officiels) un peu plus de 24% de l’électorat national dûment inscrit sur les listes. Ceci est évidemment trop peu et trop faible pour pérenniser une charte fondamentale dans le cœur et dans l’esprit des 14 à 15 millions de Sénégalais ! Bien qu’approuvée en principe par une majorité de votants (eux-mêmes noyés dans une mer largement dominée par les abstentionnistes/boycottistes, seuls vainqueurs incontestés du scrutin), la nouvelle constitution sera sûrement la plus fragile, la plus « mal votée » de l’histoire de notre pays et, par conséquent, peut-être la plus éphémère!».

Pour le leader du Luy Jot Jotna, « on ne peut pas non plus passer pour pertes et profits les graves dysfonctionnements du système électoral que l’on croyait dépasser au Sénégal : près de 200.000 électeurs privés de leur droit (constitutionnel) de vote, des bulletins de vote dont le design arbitraire a clairement voulu favoriser un camp sur un autre, des décisions unilatérales sur la composition des bureaux de vote sans aucune concertation, une omniprésence d’un ministère de l’intérieur  « juge et partie » qui a clairement outrepassé ses prérogatives en proclamant des résultats provisoires et -beaucoup plus grave- en créant une contradiction sur le nombre réel de bureaux de vote qui ont existé et ceux qui ont été comptabilisés… »

PUBLICITÉ

3 commentaire

  1. mbiidou

    Tu n as pas honte

  2. fall

    Yen vrement dagen niak fayda Macky dou sen morom vs etes la entrain de palabre’ di wakh rek ay kassaw kassaw

  3. kouta

    EST CE TU ES UN DEMOCRATE MME ? DONC MAINTENANT ON COMPTE LE SUFFRAGE DES SNGALAIS QUI N’ONT PAS VOTER QUI RESTER AU LIT SANS LEVER LE PETIT DOIGT MAIS QUI SONT DANS LA LGALIT QUI SE SONT EXPRIMS DE MANIRE RESPONSABLE EUX MAINTENANT SONT RIEN ALORS KIL ONT MAJORITAIREMENT VOTER OUI GADIO TU ES RIDICULE AVEC TON ANALYSE A LA CON ON COMPTE LES SUFFRAGE EXPRIMS LE RESTE COMPTE PAS TU LE SAVEZ PAS CELA YU NOUS PLONGE DANS UN DEBAT INUTILE INSENS ET SANS ISSUE POUR KELK1 QUI PRTEND TRE UN LEADER COMMENCE A RESPECTER LES RSULTATS DES URNES DABORD