Baba Dioum laisse une expérience professionnelle dans le secteur du développement rural

Il y avait foule samedi à la cérémonie  de dédicace de l’ouvrage de Baba Dioum, intitulé : «Dans l’antichambre du pouvoir : 1964-2014/Mémoire d’un ingénieur africain ». Les quelques pratiques lui ont donné l’occasion de tirer des enseignements et des leçons de vie à méditer pour les jeunes  générations. Aussi l’auteur laisse-t-il ces quelques lignes à la postérité. Avec comme témoin oculaire, le ministre de l’Agriculture  et de l’Equipement rural, Dr Papa Abdoulaye Seck, qui a pris part à la cérémonie  de dédicace de l’ouvrage…

Baba Dioum a aussi soutenu que ce livre est un «résumé d’une expérience professionnelle dans le secteur du développement rural sans discontinuité et de façon diversifiée dans tous les secteurs de l’agriculture».

A l’en croire, «la trame est fondée sur l’éducation de base familiale qui a permis de cultiver la générosité, le partage, la justice sociale, le culte de la parole donnée».

«L’expérience est indispensable et va au-delà des connaissances livresques pour se retrouver dans la pratique, c’est-à-dire le terrain où l’on expérimente son savoir faire pour en faire un outil de travail», a-t-il  souligné

A la jeune génération, il a demandé de ne pas «brûler les étapes, car un itinéraire professionnel doit être clairement défini».

Aux anciens, ferme-t-il son livre, il leur a suggéré d’être «patients et généreux, parce que l’erreur fait partie de l’expérience et de l’apprentissage, parce que transmettre le savoir doit se faire dans des  dispositions qui favorisent  la promotion de celui qu’on forme».

Baba Dioum (6)

COMMENTAIRES
    Publiez un commentaire