PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Assemblée nationale : Voici les raisons et la lettre de démission de Madické Niang

Assemblée nationale : Voici les raisons et la lettre de démission de Madické Niang

Le candidat à l’élection présidentielle, Me Madické Niang, a officiellement démissionné de son poste de député à l’Assemblée nationale. Il explique les raisons qui l’ont poussé à quitter son poste.

Après avoir rencontré le Funs Club Madické NIANG « Jamm Comunity » le samedi dernier, j’avais décidé de rédiger une lettre à adresser au Secrétaire général du Parti Démocratique sénégalais PDS et une autre destinée au Président de l’Assemblée nationale pour, d’une part, démissionner de ma qualité de membre du PDS et d’autre part, de celle de député à l’Assemblée nationale. Il importe de rappeler que je n’ai conservé mon poste de député qu’à la demande expresse de Maître Abdoulaye WADE faite en présence d’un ami commun et à la suite de l’intermédiation de Députés membres du Groupe Parlementaire Liberté et Démocratie. Aujourd’hui, je porte à l’attention de l’opinion que je viens d’adresser au Président de l’Assemblée nationale une lettre de démission de mon poste de Député. Je voudrais attirer l’attention sur le fait que, suite à la déclaration publique solennelle et pleine d’émotion de Serigne Mountakha MBACKE, Khalife général des Mourides par laquelle l’illustre Guide a précisé que mon statut est supérieur à toute position politique quel qu’en soit le niveau, je ne saurais m’accrocher à un poste de député. Fait à Dakar le 13 mars 2019 Maître Madické NIANG

Voici la lettre

Annonces

(4) commentaires

Donnez votre opinion sur le sujet !
Alioune Toure

Un oiseau doit apprendre à voler.de ses propres ailes.

ibou

Il ne faut pas penser que le khalif s’interesse a ta vie politique il dit que ton statut est supperieur a la politique si tu avais bien comprit tu vas laisser la politique completement

Africanos Africanos

Tu és un polictien fanatik. Ton appartenance tarikhatik on s’en fouuu

Borom Ndiarem Faye

Dimbaliniou ak wakhi talibe aki tarikha thi politikbi yangui beugue sofnak serigne touba yonam nékoul thi politik wala bo guicé khassida boumou bind dithi wakh plitik nga léralniou tarikha ak wasso guénélénko thi politikbi amoul mouthiou

Publier un commentaire