Annonces
Publicité
» » » » » » Abdou Latyf Coulibaly, l’investigateur...

Abdou Latyf Coulibaly, l’investigateur investigué

  • Cheikh Kandé Cheikh Kandé

Le Secrétaire général du gouvernement Abdou Latif Coulibaly a comparu hier, devant la Cour d’appel de Dakar, pour diffamation au préjudice de Thierno Ousmane Sy sur les 20 milliards de F Cfa de la Sudatel. L’opposition de la décision rendue par ladite cour a été au cœur des débats. L’affaire sera vidée le 6 février prochain.

« Je n’ai jamais reçu de citation dans cette affaire.’’ Cette phrase a été lâchée hier par le Secrétaire général du gouvernement Abdou Latif Coulibaly, devant la barre de la Cour d’appel de Dakar. Mieux, le journaliste d’investigations a renseigné qu’Alioune Badara Coulibaly n’est plus à la « Gazette ». « Il a quitté le magazine depuis août 2012. Aliou Niane, aussi, est parti deux mois après », ajoute-t-il.

Prenant la parole, l’avocat de la défense, Me Aly Fall, a déclaré que ‘’seule l’évidence mérite d’être niée’’. ‘’Jamais une décision de défaut n’a été rendue à l’encontre de mon client. Je ne l’ai jamais suivi compte tenu de ses nouvelles fonctions.

Mais il n’a jamais reçu de citation dans cette affaire parce qu’il ne m’a pas appelé pour m’en informer’’, a-t-il expliqué. De plus, poursuit-il, ‘’si la citation n’a pas été délivrée au prévenu et si aucun élément du dossier n’a établi qu’il en a eu connaissance, les droits de la défense sont menacés.

Il faut lui faire valoir ses droits en lui permettant de se défendre. Donc, nous demandons l’opposition de l’appel’’. Intervenu pour assurer les intérêts de Thierno Ousmane Sy, Me Demba Ciré Bathily a fait remarquer : « Nous sommes sous l’emprise de l’arrêt qui a été rendu. Nous ne sommes pas là pour la citation. Il ne peut y avoir d’opposition ».

Pour sa part, l’avocat général a donné acte à ses réquisitions faites lors de la première audience.  La Cour va statuer sur cette affaire le 6 février prochain.

Abdou Latif Coulibaly, Aliou Niane ainsi qu’Alioune Badara Coulibaly ont été condamnés par la Cour d’appel de Dakar pour diffamation et complicité de diffamation au préjudice de Thierno Ousmane Sy, fils de l’ancien ministre de la Justice, Cheikh Tidiane Sy.

L’affaire fait suite à la publication par l’hebdomadaire « La gazette » en juin 2010 d’un scandale relatif à une commission de 20 milliards de F Cfa de la Sudatel que des autorités de la République auraient touchée.

L’article signé par le Directeur de publication d’alors, Abdou Latif Coulibaly et ses co-acolytes, avait cité Thierno Ousmane Sy comme étant au cœur dudit scandale.

(Avec EnQuête)

Annonces
Annonces

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Annonces