Annonces
» » » » » » Urgent – Grand Prix du Chef de l’Etat...

Urgent – Grand Prix du Chef de l’Etat pour l’enseignant: Assane Ndiaye primé avec une enveloppe de…

C’est Assane Ndiaye qui vient d’être choisi et primé par le jury du Grand Prix du Chef de l’Etat pour l’enseignant, au cours d’une cérémonie officielle qui s’est tenue ce jeudi matin au Grand Théatre. Le professeur craie en main qui officie au lycée Mbacké 2 est récompensé pour la première édition du Grand Prix du Chef de l’Etat pour l’enseignant et se voit octroyer une enveloppe de plusieurs dizaines de millions.

Pour la première édition du Grand Prix du Chef de l’Etat pour l’enseignant, le professeur au lycée Mbacké 2, Assane Ndiaye dont les qualités humaines et professionnelles ont mérité d’être louées et portées à la connaissance de tous est primé meilleur enseignant de l’édition 2017. Il obtient ainsi le premier prix avec une enveloppe de vingt millions de Francs CFA. Le prix d’encouragement est octroyé à Khalifa Ababacar Wade, en service au lycée de Mbao.

La cérémonie en cours est présidée par le président de la République Macky Sall en présence du ministre de l’Education nationale, Serigne Mbaye Thiam.

Annonces

24 commentaires

  • Mamadou Kasse
    28 décembre 2017 12 h 20 min

    Bravoooooooo Assane!

  • samuel
    28 décembre 2017 12 h 34 min

    félicitation assane seul le travail paye

  • Papa Makha Ndiaye
    28 décembre 2017 12 h 51 min

    Toutes mes félicitations grand que Dieu te bénisse toute la région de Diourbel vous doit beaucoup

  • DIALLO
    28 décembre 2017 12 h 57 min

    A mon avis comment un professeur dispensant une seule matière peut gagner le prix devant l’instituteur qui est prof de français, de maths, d’histo-géo, de svt ? Je suis sûr que des milliers d’instituteurs mériteraient bien ce prix.

  • Assane Ndiaye
    28 décembre 2017 13 h 02 min

    Toutes mes felicitations à mon homonyme

  • Amadou Lamine Sougou
    28 décembre 2017 13 h 07 min

    Bravo Assane! Étant enseignant on ne peut qu’être fier qu’un enseignant soit primé. Cependant on aimerait bien que les critères de ce choix soient connus de tous.

  • Fiston
    28 décembre 2017 13 h 31 min

    Gaspiller de l’argent seulement. Vingt millions pourraient creuser beaucoup de puits pour les villages en besoin d’eau comme le cas de mon village où le puits se situe à 1 km du village depuis 1973.pourquoi dépenser des millions pour un prix qui ne concerne qu’une seule personne ??????thiimmmmmmmmmmm

  • Beugue Senegal
    28 décembre 2017 13 h 32 min

    Bravo pour l’initiative. Cependant il faut elargir ce prix á tout le corps enseignant: Primaire, CEM, Lycée.

  • Moustapha Fall à Taif
    28 décembre 2017 13 h 38 min

    Diallo permettez moi de vous répondre. C’est normal que vous parlez comme tel car vous ne connaissez pas ce monsieur Assane Ndiaye ..eh bien sachez qu’il a fait plus d,une dizaine d, années dans l’élémentaire à l,IEF de Mbacke où il a carrément cartonné par sa pertinence, sa rigueur, son dévouement envers ses collègues et ses élèves et une humilité digne des grands hommes. Mieux il secondait les inspecteurs lors des séminaires et autres colloques de l,enseignement où ses interventions « noyaient » même celles de certains inspecteurs…Avec Assane Ndiaye comme lauréat… chapeau bas aux membres du jury

  • Senegal Mon Pays from German
    28 décembre 2017 13 h 40 min

    Bonjour Senego,
    j’aimerais bien savoir sur quels critères ils se sont basés pour décerner ce prix à ce Monsieur?
    Merci d’avance

  • yande
    28 décembre 2017 14 h 11 min

    tappale rekk ce gouvernement de merde. Donner 20 millions a quelqun qui fait son travail et avoir 171 enfants dans une salle de classe.

  • fina
    28 décembre 2017 14 h 46 min

    deugou réke mo wore, toutes nos félicitaions ASSANE, ce prix va permetre aux autres enseingants paresseux de mieux faire . la tricherie n’est pas bonne

  • nabou
    28 décembre 2017 15 h 05 min

    C’est un moyen pour faire taire les enseignants.

  • samba coura
    28 décembre 2017 15 h 24 min

    senegoo bayiléne doule vous avé dit 20millions alors que sur le chéque on a ecrit 10 millions il faut avoir la peine de vérifier vos publications

  • Thierno Séne
    28 décembre 2017 15 h 31 min

    Du courage

  • MODOU BAMBA GAYE
    28 décembre 2017 17 h 14 min

    Je suis fière de vous Mr en tant que ressortissant de cet établissement pround to be baol baol

  • Mahmoune Modou Sarf
    28 décembre 2017 17 h 19 min

    et les enseignants de l’elementaires ne sont ils pas concernes ou sont exclus

  • sylla cissakho
    28 décembre 2017 17 h 27 min

    Mes félicitations

  • Mahmoune Modou Sarf
    28 décembre 2017 17 h 38 min

    le presidebt a tres mal organise son prix .les vrais enseignants sont ceux de l’elementaire .c’est gauche cette procedure antidemoncratique.les enseignants de l’elementaires sont plus meritants que tous les autres :ils sont mathematiciens ,historiens,physiciens,geologues,etc…….et alors le prof qui ne dispense qu’1 seule matiere;s’il est competent pour une matiere celui de l’EST 1000 fois.Avec notre le systeme n’ira nul part.marche a reculons REK-REK!

  • FUTUR SABLE
    28 décembre 2017 17 h 45 min

    Bravo mais nos petits frères ou élèves qui ne peuvent pas toujours lire jusqu’en classe de CME2 et qui finissent dans la rue…Allo école SÉNÉGALAISE

  • sathus+diouf
    28 décembre 2017 18 h 04 min

    Les vingt millions pourraient régler les abris provisoir ds certaines établissements

  • Bara Seye
    28 décembre 2017 20 h 39 min

    Bravo Assane Ndiaye nous baol baol on est fiére de toi
    Mbacké rek

  • Djibril Diallo
    29 décembre 2017 10 h 59 min

    sur que critėre se basent-ils pour decerner un prix de 20million á un professeur qui dispense une seule matiére alors que l’enseignant de l’ėlėmentaire a minimium 5 matière á enseigner par jour.

  • FALL
    30 décembre 2017 0 h 34 min

    Pour rappelle à ceux qui émettent des critiques par manque d’information, quelques infos :
    Assane a commencé à enseigner comme instituteur adjoint sorti du CFPP ayant servi à Ndieurba village du Podor pendant 4 ans et Gouygui village du département de Mbacké pendant 15 ans soit 19 ans comme instituteur craie en main. Il a eu son bac comme candidat libre. Normalien instituteur, il obtient son master en lettre moderne et sort de la FASTEF comme professeur de lettre moderne et major de sa promotion. Donc Assane n’a enseigné qu’environ 3 ans comme prof de lettres modernes.
    Les critères de sélection sont déterminés par la loi qui a mis en place des jurys départementaux, régionaux et national. Il y’a donc un tamis.
    Pourquoi accepter 20 000 000 à des footballeurs qui gagnent des milliards et remettre en cause la même somme pour un enseignant qui peinent à arrondir les fins de mois.
    Réfléchissons sur le rôle de l’enseignant dans la société.

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Téléchargez nos applications mobiles et restez informé ! Téléchargez notre application Android Téléchargez notre application iPhone