PUBLICITÉ

Terrorisme au Sahel: « La France peine à décrocher un appui international »

La France peine à décrocher un appui international dans sa lutte pour préserver ses intérêts au Sahel, sous couvert de  » lutte contre les djihadistes », confie le leader du Parti de l’indépendance et du travail (PIT), Ibrahima Sène.

Intervention…

« A l’ Appel de Macron pour une  » intervention européenne, voire internationale » au Sahel contre les djihadistes, les Chefs d’Etat de la CEDEAO ont répondu le 21 Septembre à Abuja, en mettant en avant la nécessité de renforcer les pays du G5 Sahel en décidant d’y consacrer un milliard de dollars, et le changement du mandat de la Minusma en  » force offensive » en appui à l’Armée Malienne », déclare Ibrahima Sène.

Forces…

Selon M. Sène, cela a été un refus diplomatique de l’envoi de « forces spéciales européennes » au Sahel proposée par la France pour renforcer l’opération Barkhan.

Coalition…

Même à l’appel des pays du G5 Sahel à « plus de Barkahan », repris par le Président Macron et Issoufou du Niger, à un appel d’une  » Coalition internationale pour le Sahel contre le terrorisme », les Etats Unis viennent, par le biais du Secrétaire d’Etat à la Défense, d’apposer à leur tour un refus diplomatique en décidant le retrait de leurs troupes de la lutte contre le terrorisme au Sahel, pour se consacrer à leur lutte contre la Russie et la Chine.

France Sahel
Annonces

Publier un commentaire