Téléchargez l'appli SENEGO
PUBLICITÉ

Seydi Ababacar Dieng : “On a tous intérêt que ECO UEMOA réussisse”

Le coup de gueule de la  Guinée  Conakry  et des cinq pays  anglophones de la CEDEAO sur le changement du CFA en ECO en 2020 a été débattu  dans l’émission LR du Temps. Pour en parler, Alassane Samba Diop a reçu  Seydi Ababacar Dieng, Directeur du laboratoire pour la recherche économique et monétaire et  Abdou Diaw, journaliste au Soleil, formateur au Cesti.

L’ECO CEDEAO

Seydi Ababacar Dieng comprend  cette sortie de ces pays qui ne sont pas membres de l’UEMOA parce que “tous les pays de la CEDEAO avaient accepté de mettre en place une monnaie unique. Cependant ajoute-t-il :  ” Il y a eu des négociations au sein des pays de la zone UEMOA. Lesquels se sont mis d’accord pour passer à l’Eco”. Mais il estime que ” l’ECO CEDEAO, c’est plutôt un autre régime de change”.

La feuille de route

Rappelant la feuille de route annoncée à Abuja le 29 juin 2019, Abdou Diaw déclare qu’ “on avait dit qu’on va mettre en place une banque fédérale en lieu et place d’une banque unitaire. C’est une suite logique parce que rien n’a été fait sur tout ce qui a été retenu pour la mise en œuvre de la réforme”.

Un grand ensemble

“On est dans un monde où les pays individuellement n’ont plus de poids”, a précisé le Directeur du laboratoire pour la recherche économique et monétaire. Pour lui, “il nous faut être dans un grand ensemble” et “on a tous intérêt à ce que ce projet ECO  UEMOA réussisse”.

Le développement

Pour sortir le continent du sous-développement, Seydi Ababacar Dieng estime également qu’ “il ne faut pas faire de fixation sur la monnaie en tant que telle”.  Parce que rappelle-t-il, “si on n’a pas une bonne politique, une bonne gouvernance, on ne va jamais s’en sortir. Il faut de très bonnes politiques budgétaires et la politique monétaire pourra accompagner”.

Les inquiétudes

“J’ai des contraintes pour l’avenir de la zone CEDEAO qui est l’une des réussites en matière d’intégration”, s’inquiète le journaliste/formateur. Des inquiétudes dues à “la situation extrêmement tendue”.  Il conseille que “les chefs d’Etat puissent trouver une solution face à cette situation. Sinon, on tend vers une dislocation”.

50 Whatsapp
Annonces
guest
2 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus noté
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
PUBLICITÉ
ACTUALITÉS RÉCENTES
    4:11 - 26/09/2020

    Préparation Afrobasket 2021 : Que des locales convoquées , les expatriées zappées……

    Whatsapp
    2:42 - 26/09/2020

    Trafic de drogue : Un vaste réseau démantelé à Khar Yalla (Dakar)

    Whatsapp
    1:36 - 26/09/2020

    Mercato – Sparnelli : «Si Napoli vendait Koulibaly, ils auraient… »

    Whatsapp
    0:30 - 26/09/2020

    Aïssatou Diop Fall: «Pourquoi j’avais porté plainte contre Sidy Lamine Niass »

    Whatsapp
2
0
Votre avis comptex
()
x
Whatsapp