Annonces
» » » » » » Serigne Khadim Seck « Sadaga » dénonce...

Serigne Khadim Seck « Sadaga » dénonce l’attitude des ministres et Dg de la mouvance présidentielle…

Le secteur agricole se porte à « merveille« , si l’on en croit les propos de Serigne Khadim Seck « Sadaga », président de l’association nationale pour le développement agricole et rural (Andar). Dans un entretien avec Senego, il a félicité le travail de titan abattu par le ministre de l’agriculture Papa Abdoulaye Seck qui, selon lui, est « l’homme qu’il faut, à la place qu’il faut« . Toutefois, l’opérateur économique de dénoncer les agissements de certains responsables politique de la mouvance présidentielle.

« Un ministre qui se rend chez les agriculteurs pour échanger avec eux et par la suite rendre compte au président en lui faisant parvenir leurs doléances, c’est très rare au Sénégal. Et quand le président Macky Sall l’aide dans ses démarches, c’est nous agriculteurs qu’il donne un coup de main. Nous ne pouvons que remercier Pape Abdoulaye Seck pour son engagement« , dit Serigne Khadim Seck au micro de Senego.

Ce jeudi, les membres de ANDAR ont rencontré le ministre Papa Abdoulaye Seck. Il était question de discuter sur certaines doléances qu’ils avaient formulées auprès du ministre, parmi lesquelles l’exonération des impôts. Une satisfaction. Ce qu’il applaudit des deux mains.

Dans un autre registre, il n’a pas manqué de tirer à boulets rouges sur certains ministres, Dg, entre autres membres de la mouvance présidentielle qui, selon Serigne Khadim Seck « Sadaga », sont « paresseux » et ne veulent pas travailler.

« Le président veut faire avancer le pays, mais les autres qui font semblant d’être avec lui, ne veulent pas travailler. Un ministre, un Dg… qui n’est jamais joignable au téléphone, ils ne vont pas vers les populations. Et bientôt les élections. Et à l’approche de ces élections, ils commencent à aller vers les gens, ou à répondre au téléphone. Je pense que ça ne marche pas comme ça. Et si le ministre fait correctement son travail, on n’a même pas besoin de rencontrer le président. Ils doivent investir le terrain pour faire vivre le parti« , conseille-t-il.

Annonces

Un commentaire

  • Aziz Ndiaye
    22 décembre 2017 1 h 24 min

    Serigne khadim tes propos sont cohérents sauf la fin ,car vous nous avez parler de la patrie et vous avez fini par le parti,comme macky Sall l’a fait,c’est la patrie qui englobe les sénégalais,les musulmans et les talibés et non le parti.

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Annonces

L'ACTU EN TEMPS RÉEL