Senego Tv – Ouza Diallo : « Si Macky Sall avait libéré Khalifa Sall le 30 Août, j’allais… »

Dans une interview accordée à Senego, Ouza Diallo est revenu sur sa relation avec le président de la République ainsi que l’incarcération de l’ex-maire de Dakar.

« Macky Sall et Khalifa Sall sont mes amis. Mais, beaucoup de gens m’ont interpellé sur l’incarcération de Khalifa Sall. A cet effet, en allant au sport, les paroles de la chanson « 30 août 2018″ me sont venues du tic au tac… Donc, j’ai écrit le morceau pour demander la grâce au président pour Khalifa Sall. Maintenant, si Macky Sall avait libéré Khalifa Sall le 30 Août, j’allais composer une chanson pour lui et sa femme pour le remercier. », dit-il.

Toutefois, Ouza a aussi donné son point de vue sur la candidature de Ousmane Sonko. « Le Sénégal a besoin d’une troisième voie parce qu’il faut divorcer avec tout ce que l’on a vu depuis les indépendances.  Donc, je peux dire que je suis en phase avec Sonko… » a-t-il fait savoir.

(18) commentaires

Donnez votre opinion sur le sujet !
KI MOY KANE ???

On s’en fout de cet énergumène !

dodji

Comme il a échoué dans la chanson il cherche à rebondir en politique

Dop

Je veux comprendre ce kil veu dir par je sui en phase avec Sonko

charles

UN GRAND MALADE

Niit

Comment peut-on demander au président de la République d’intervenir dans une procédure que le principal concerné avait appelé de tous ses voeux ? Tu nous fais chier pauvre quémandeur !

Ibrahim diop

Macki rekk là bagone waye diaye doole motax waxatouma dara simome leegui demna si sonko ba dieex

Demba Diong

Bien sûr que oui il faut sortir de ce système là le fait d’utiliser les moyens de l’état à des fins personnelles ce n’est pas acceptable,l’état c’est le peuple….

sibarak

Chanter macky sall et sa femme ç a sert à quoi maylégniou diam daga dof kou téré magal Sénégal doto noyi mala wakh li dok féké

ba

Va dormir ton seule unique et favoris president est parti
(Yaya jahme )

i

tu as essouè père macky a vie inchalla

Daouda Lecor

Mais père tu as démissionné, tu entrain de souffler le chaud et le froid

KADJI

Sonko reik

Publier un commentaire