BRVM-10 168,04 -0,94 BRVM-C 173,89 -0,79 Dernière mise à jour : Lundi, 12 novembre, 2018 - 22:45

BOA SN

-2,63

SONATEL

-1,07

TOTAL SN

-0,77
PROGRAMMES TV
L'horoscope du jour Horoscope du jour En ce moment à Dakar 23° cloudy-day
Annonces

Santé mentale: La tutelle « déchire » le mémorandum de l’ASSAMM

L’ASSAMM, mémorandum, santé, santé mentale
Santé mentale: La tutelle « déchire » le mémorandum de l’ASSAMM

A l’occasion de la célébration, le 10 octobre dernier, de la Journée mondiale de la santé mentale, Ansoumana DIONE, Président de l’Association Sénégalaise pour le Suivi et l’Assistance aux Malades Mentaux, avait remis un Mémorandum à Monsieur Abdoulaye DIOUF SARR, en présence de la Directrice Générale de la Santé, le Docteur Marie Khémesse N’GOM NDIAYE.

Ce vendredi 02 novembre 2018, le Président de l’ASSAMM dit avoir rendu visite au Ministre de la Santé et de l’Action Sociale, suite au saccage de la Cathédrale de Kaolack par un malade mental.
A sa grande surprise, poursuit-il dans un communiqué qui nous est parvenu, il lui a fait attendre en vain, pendant toute la journée.

Pire, renchérit M. Dione, le Docteur Marie Khémesse N’GOM NDIAYE lui a refusé une audience, sous prétexte que le mois d’octobre et la Journée santé mentale, sont dernière nous. « Ce qui signifie que le Ministre Abdoulaye DIOUF SARR a déchiré ce Mémorandum de l’ASSAMM » dont le contenu est voici :

1- Audience pour l’ASSAMM avec le chef de l’Etat, en présence du Ministre de la Santé et de l’Action Sociale ;

2- Gestion de la Division de la Santé Mentale sans le Professeur Aïda SYLLA, source des maux dont souffrent les malades mentaux et leurs familles ;

3- Intégration des soins de santé mentale dans le système sanitaire, avec l’ouverture de services de psychiatrie dans les hôpitaux régionaux ;

4- Gratuité de certains médicaments psychotropes, pour une meilleure prise en charge des personnes souffrant de troubles mentaux ;

5- Reconnaissance de l’ASSAMM d’utilité publique et restitution de son siège de Kaolack, pour la prise en charge des malades mentaux errants ;

6- Ouverture d’une filière à l’Ecole Nationale de Développement Sanitaire et Social (ENDSS), pour la formation de techniciens supérieurs en santé mentale ;

7- Elaboration et mise en œuvre d’une politique de santé mentale, jusqu’ici, inexistante au

Annonces
Annonces

4 commentaires

  1. Sokola dit :

    Le fou du village !!!!

  2. charles dit :

    MONSIEUR UNE AUDIANCE C’EST COMME UN RENDEZ-VOUS,IL FAUT L’OBTENIR AVANCE DE S’Y RENDRE.IL FAUT PAS LE CONFONDRE A UN GUICHET DE CINEMA OU ON ACHETE UN BILLET POUR VOIR UN FILM DE SUITE.IL ME SEMBLE QUE MONSIEUR UNE ORGANISATION S’IMPOSE POUR MIEUX VOUS FAITRE RECONNAITRE.IL NE FAUT PLUS JAMAIS ALLER VOIR UN MINISTRE OU CHEF DE QUARTIER COMME ÇA.

  3. Boomerang dit :

    C’est pas ce type qui dénigrait SONKO ? Hahahahahaaaa … voilà, tu as tenu des propos désagréables contre SONKO MAIS CELA NE T’A PAS RAPPORTÉ L’ATTENTION QUE TU ESPÈRES ET QUE TU NE CESSES DE QUÉMANDER DÉSESPÉRÉMENT …
    Lou bone dou indi lou baakh, ça n’existe pas …

  4. cisse dit :

    merci Ansoumana Dione tu es un homme d’une vaste culture et d’une vaste sagesse. merci pour ton travail et ta générosité

Écrire un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *