BRVM-10 174,36 -0,38 BRVM-C 181,59 -0,10 Dernière mise à jour : Vendredi, 19 octobre, 2018 - 22:45

BOA SN

0,00

SONATEL

-0,03

TOTAL SN

0,00
PROGRAMMES TV
L'horoscope du jour Horoscope du jour En ce moment à Dakar 28° partly-cloudy-day
Annonces

Santé mentale : Ansoumana Dionne dépose un mémorandum et réclame la tête de …

Ansoumana Dionne, mémorandum, santé mentale

Ce mercredi 10 octobre 2018, la Communauté internationale célèbre la Journée mondiale de la santé mentale, sous le thème : « les jeunes et la santé mentale dans un monde en évolution ».

A cette occasion, l’Association Sénégalaise pour le Suivi et l’Assistance aux Malades Mentaux (ASSAMM) dirigée par Ansoumana Dionne a transmis un mémorandum, composé de sept (7) points, au ministre de la Santé et de l’Action sociale, Abdoulaye Diouf Sarr. Dans son mémorandum, M. Dionne demande la gestion de la Division de la Santé Mentale sans le professeur Aida SYLLA, qui, selon lui, est “la source des maux dont souffrent les malades mentaux et leurs familles”.

“Une audience pour l’ASSAMM avec le chef de l’Etat, en présence du Ministre de la Santé et de l’Action Sociale. Une gestion de la Division de la Santé Mentale sans le professeur Aida SYLLA, source des maux dont souffrent les malades mentaux et leurs familles. L’intégration des soins de santé mentale dans le système sanitaire, avec l’ouverture de services de psychiatrie dans les hôpitaux régionaux. La gratuité de certains médicaments psychotropes, pour une meilleure prise en charge des personnes souffrant de troubles mentaux. la reconnaissance de l’ASSAMM d’utilité publique et restitution de son siège de Kaolack, pour la prise en charge des malades mentaux errants. l’ouverture d’une filière à l’Ecole Nationale de Développement Sanitaire et Social (ENDSS), pour la formation de techniciens supérieurs en santé mentale. Et, l’élaboration et la mise en œuvre d’une politique de santé mentale, jusqu’ici, inexistante au Sénégal”, sont les sept axes autour desquels tournent les revendications de l’ASSAMM.

A en croire le président Ansoumana Dionne, le ministre de la Santé et de l’Action sociale en recevant ce mémorandum a promis de l’étudier pour son application dans les prochains jours.

Au Sénégal, ils sont plus de trois mille (3000) malades mentaux à errer dans les rues du pays. Ces chiffres, selon toujours M. Dionne doivent être revus à la hausse car, dit-il “la dernière étude date de 2014 et depuis lors rien n’a été fait dans ce sens”

Annonces
Annonces

4 commentaires

  • Cheikh Gaye
    10 octobre 2018 13 h 49 min

    Dans ce chiffre a-t-on introduit les centaines de malades mentaux étrangers qui traînent dans nos villes frontalieres ?

  • Alassane Ndoye
    10 octobre 2018 15 h 17 min

    Bravo Mr Dionne, pour l’excellent travail que vous faites envers les malades mentaux

  • dodji
    10 octobre 2018 16 h 24 min

    Je crois que dans le recensement on a pas oublié Mr Dione

  • mbidou
    10 octobre 2018 18 h 46 min

    Dodji tes con

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *