Annonces
» » » » Quand la tuerie de Boffa plonge journalistes et...

Quand la tuerie de Boffa plonge journalistes et officiels dans une confusion géographique du lieu de ce drame

Le drame de la forêt classée des Bayotte, où 13 jeunes ont été tués samedi par des individus armés, a engendré une confusion fâcheuse mais compréhensible dans ce genre de situation, journalistes et officiels se trompant allègrement sur la localisation géographique du lieu de ce drame.

Samedi après-midi, sous le feu de l’action, plusieurs reporters ont effectivement évoqué le nom de Boffa, en référence au village le plus proche du lieu de ce drame, mais c’est pour le situer dans la commune de Boutoupa-Camaracounda, a constaté l’agence de presse sénégalaise.

Or, le tristement célèbre Boffa fait partie de la commune de Nyassia et de l’arrondissement éponyme, la forêt classée de Bayotte polarisant les villages de Boffa Bayotte, Bouhouyoum, Toubacouta, Katouré, Badem, Baguame, indique la même source.

« Devant le devoir d’alerter sur des blessés graves et surtout sur un nombre de morts qui dépasse l’entendement, on se préoccupait plus à alerter qu’à circonscrire une position géographique. C’était très secondaire par rapport à ce qui se passait« , s’est défendu Lamine Ba correspondant de la Radio futurs médias (RFM), une chaîne privée dakaroise.

Des officiels également n’ont eu cesse de mentionner le village de Borofaye pour situer le lieu de la tuerie, une communication qui a « fait peur aux habitants des villages de Borofaye Bainouck et de Borofaye Diola« , selon un journaliste habitant la zone.

« Certains journalistes et les agents de la DIRPA qui communiquent ne connaissent pas la zone. Ils se trompent certainement de bonne foi. Les ressortissants des villages de Toubacouta et de Borofaye étaient un peu paniqués parce qu’ils entendaient le nom de leur village en boucle dans cette tuerie« , a expliqué Alioune Badara Diémé, journaliste à la RTS 4 Casamance, l’antenne locale de la chaîne publique sénégalaise.

Même des services de communication un peu plus haut placés n’ont pas échappé à cette confusion, des communiqués officiels publiés dimanche mentionnant « l’arrondissement de Niaguiss » en lieu et place de Nyassia.

« Le massacre a lieu effectivement dans la forêt classée des Bayotte dans le territoire arrondissemental et communal de Nyassia. Mais les corps ont été acheminés à Borofaye, une localité voisine située dans l’arrondissement de Niaguis. Le massacre a lieu à Boffa (Nyassia) et les corps acheminés à Borofaye (Niaguis)« , précise le journaliste Alioune Badara Diémé, habitant du village de Toubacouta.

Plusieurs médias sénégalais et sites d’information affichaient « Attaque de Niaguiss » ou « Massacre de Borofaye« , a rappelé Alioune Badara Diémé. « Or, ajoute-t-il, les évènements tragiques ne se sont déroulés ni à Niaguiss encore moins à Borofaye« .

« Il y a eu une grande confusion pour déterminer’’ le lieu du crime. « Le massacre a lieu dans la forêt classée des Bayotte. Mais ce sont les rescapés qui ont acheminé les corps par des charrettes à Borofaye. C’est de là-bas que ces corps ont été récupérés par les sapeurs-pompiers’’, souligne de son côté le maire de Nyassia, Mamadou Diallo.

Cette confusion a causé « beaucoup de difficultés« , a regretté l’édile de Nyassia, selon l’agence de presse sénégalaise.

Même la plateforme de recherche électronique Wikipédia s’est invitée à la confusion en écrivant « Baffa » pour « Boffa ». « Baffa Bayotte est un village du Sénégal situé en Basse-Casamance, à l’est de Nyassia et à proximité de la frontière avec la Guinée-Bissau. Il fait partie de la communauté rurale de Nyassia, dans l’arrondissement de Nyassia, le département de Ziguinchor et la région de Ziguinchor », pouvait-on lire sur le portail de recherche.

Annonces

Un commentaire

  • Junior
    10 janvier 2018 2 h 38 min

    merci beaucoup pour ces précision, le travail de journaliste nécessite clarté et précision dans les termes sinon les événements relatés ne relèveraient pas du principe de réalité. et encore plus merci parce que mon village se trouve a Nyassia donc la precision au kilometres près ou à la localité près n’est pas si anodine, même si en tant que senegalais et seulement humain on reste affligé et horrifié par ce crime.
    par contre est ce possible d’avoir une explication de la carte que vous avez affichés sans légende ? je vous en remercie et c’est pas grave si vous l’avez pas, des recoupements d’événements me permettrons de comprendre ses annotations (mais ce serait fort fastidieux 😀 ).

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Annonces