Annonces
» » » » » » Parrainage – Mimi Touré: « On ne pourra...

Parrainage – Mimi Touré: « On ne pourra pas gérer 100 candidats (…) Il va falloir trouver un système de tamis comme… »

« A chaque fois que j’ai une opinion à défendre, je le fais (…). N’importe qui ne peut être candidat« , a précisé Aminata Touré sur la radio Sud-fm, dans l’émission Objection. L’envoyée spéciale du président sénégalais, Macky Sall est revenue sur le dispositif mis en place par le Sen afin de vulgariser le projet sur le parrainage mais aussi, elle a donné son point de vue sur ce système qui devra être voté le 19 avril prochain. 

Le pole mobilisation et parrainage a été confié à Madame Aminata Touré, dans un contexte où il est question de révision de la Constitution pour restaurer le parrainage intégral. Un nouveau dispositif a été mis en place par le Secrétariat exécutif nation (Sen). Un dispositif qui, selon Mimi Touré, sert à « défendre ce projet de parrainage intégral » mais aussi à « travailler avec l’ensemble des responsables pour mobiliser ce parrainage autour de notre candidat, l’actuel chef de l’Etat… Il va falloir parler à tout le monde et ce n’est pas un travail que je vais entreprendre seule…« .

Et parmi les « biens fondés » de ce projet de parrainage, l’envoyée spéciale du président Macky Sall estime qu’ « il faut, à un moment donné que les candidatures à l’exercice de la fonction présidentielle soient des candidatures sérieuses. On ne peut pas continuer avec des candidatures qui sont là juste pour des raisons qui n’ont rien à voir avec la politique. On ne pourra pas gérer 100 candidats à l’élection présidentielle par exemple. Il va falloir trouver un système de tamis comme ça se passe dans beaucoup de pays…« .

On reproche surtout au régime en place d’attendre la veille des élections présidentielles pour vouloir instaurer ce système de parrainage qui, selon l’opposition, constitue « un véritable recul démocratique« .

Pour l’ancienne garde des sceaux, « on apprend des leçons…« , donnant ainsi l’exemple des élections législatives derniers. « On a vu comment elles se sont passées avec une pléthore de listes. Et pour cela, il faut quand même mettre de l’ordre. Je vous rappelle que sur les 147 listes, 33 n’ont pas eu un seul député. Et parmi ces listes vous aviez des ténors qu’on entend beaucoup à la radio. Mais entre le discours médiatique et la réalité de l’implantation sur le terrain, c’est deux choses différentes.

Donc, il faut un minimum de légitimité ou de pré-légitimité aux candidats. C’est important qu’on puisse continuer à prendre la démocratie au sérieux« , en passant par des « mécanismes de concertation qui existent depuis plusieurs semaines. Une partie de l’opposition y a participé, l’autre a choisi de ne pas le faire, c’est son droit. Et ensuite il faut avancer. Le projet a été présenté au chef de l’Etat et cela a été traduit par une proposition de loi qui ira à l’Assemblée nationale…« .

Toutefois, il faut rappeler que des dates ont été déjà fixée. Une, le 16 avril prochain pour la commission technique et une autre, c’est à dire le 19 avril pour la plénière.

 

Annonces

26 commentaires

  • Momar Cisse
    15 avril 2018 11 h 40 min

    Et pourtant vous l’avez géré lors des législatives

  • THIAM
    15 avril 2018 11 h 44 min

    Bien dit Mme Aminata Touré. Le parrainage est nécessité pour avoir des candidatures crédibles!

  • Niang El Hadji Mouhamed
    15 avril 2018 12 h 31 min

    Je ne peux pas d’accord avec elle par ce que tout le monde doit être candidat à la perisidencill

  • Siradio Demba Koundio
    15 avril 2018 12 h 36 min

    Il aura pas de 100 candidature. C’est une prétexete pour faire pass votre parrainage ce ça la verite

  • Modou Sam Benzema Bèye
    15 avril 2018 12 h 47 min

    Allez mimi jiguen bou man goor

  • Aminata Samb
    15 avril 2018 12 h 50 min

    Chère soeur vous êtes très courageuse c’est pourquoi on te confie toujours les sales boulots et puis tu n’es jamais payée en retour des sacrifices collées en ton image de faiseuse de sales boulot c’est une occasion de redorer ton blason salis par les affaires que tu as dirigées et fait comme ce General Allemand qui a refusé à Hitler de brûler Paris de peur que son nom soit sali dans l’histoire Sama boppamalagueuneule dou bagne naala

  • Cheikh Tidiane Diene
    15 avril 2018 12 h 58 min

    tout à fait d accord avec vous madame car certains qui crient n auront même pas 00,1 pour cent.

  • charles
    15 avril 2018 13 h 15 min

    COMME POUR SE FAIRE DE L’ARGENT SUR LE DOS DU PEUPLE,IL FAUT SOUTENIR LE PRESIDENT LES SENEGALAIS TROUVENT UN MARCHE TRES LUCRATIF.IL FAUT JUSTE DISSOUDRE ET INTERDIRE POUR UNE PERIODE DE 10 ANS DE SE REPRESENTER POUR CHAQUE CANDIDAT QUI N’ARRIVE PAS AVOIR 5% ET EN PLUS CHAQUE CANDIDAT DOIT REALISER TDES TRAVAUX POUR L’INTERET DU PAYS GRATUITEMENT ET SURTOUT INTERDIRE LES SOUTIENS FINANCIERS DE’ETAT POUR LES PARTIS OU MOUVEMENTS COMME MACKY 2012.ILS SONT SANS TRAVAIL ET PROFITENT DE TOUT.

  • guorgui
    15 avril 2018 14 h 27 min

    ah voila ex premier ministre aprés minstre de la justice et maintenant envoyé spécial.tu commence a devenir une dame.au début on disait que ce gars la doit avoir les couilles bien suspendus.légui wagnile casse yi légui ngua donne vrai djiguéne

  • gentle+mara
    15 avril 2018 14 h 30 min

    Vous nous emmerdez y’a jamais eu plus de 100candidats à une élection présidentielle, vous êtes des voleurs, mais voler c élections n sera pas chose facile,le peuple vous a tourné le dos.

  • ounk
    15 avril 2018 14 h 31 min

    L’insulte c’est de dire pour un petit pays de15000000 d’habitants il y a 300 partis politiques le redicule c’est qu’ on continu d’en créer pendant le débat et la rationalisation de ces dits partis ont lieu.Oui de nouveaux partis vont porter les candidatures de Samuel Sarr ainsi que celle de aguibou soumaré .Ce pouvoir est foncièrement manipulateur est malhonnête le seul est unique but qui les intéresse ce sont leur intérêt. Le levier a utiliser dans le cas de cette rationalisation c’est d’encadrer le processus de création de parti politique d’autant pour la plupart ils n’ont pas besoin de participer à des élections mais plutôt d’utiliser ce statut à des fins de moyens de pression et de marchandage.

  • Yatt-Mafatim Seck
    15 avril 2018 14 h 41 min

    NOUS DISONS NON À LA RÉFORME CONSTITUTIONNELLE.
    TOUCHE PAS À MA CONSTITUTION. VOUS VOULEZ PRENDRE CETTE RÉFORME COMME BÂTON DE GUERRE CONTRE L’OPPOSITION CE QUI N’EST NORMAL.

  • Mr+CISSE
    15 avril 2018 14 h 45 min

    Cela est votre problème .Le Sénégal n’est pas suspendu a vous .Chacun ,pour se faire voir par Macky SALL ,vient avec des idées exemptes de toute réflexion. Le peuple sénégalais n’est pas dans une arène de combat où seule la force brutale doit triompher .J’invite le Président à se débarrasser de ses répondeurs automatiques qui ne sont que des plaies qui ternissent son image .Ils n’hurlent que pour se faire remarquer par ce que voulant sauver leur bas intérêt.

  • Baisma Ba
    15 avril 2018 15 h 14 min

    Bien dit merci bcp M Touré

  • Eustoul Trillones
    15 avril 2018 15 h 58 min

    Toi tu l à ferme tu n a rien à dire tu n es rien dans le gouvernement

  • Seckhou CAMARA
    15 avril 2018 16 h 33 min

    Camara. Non Mme, il reste que 98 candidats car les deux anciens de Maître WADE sont des non inscrits de la liste des candidats de février 2019

  • Dikeldakar
    15 avril 2018 16 h 38 min

    Bien dit docteur Aminita Touré tu et toujours la meilleur dame de faire dame de valeur mimi yallah nga âme jamais

  • CheySenegal
    15 avril 2018 17 h 16 min

    Es tu sure d’enregistrer 100 candidatures. Tu mens Mimi. Ce n’est pas vrai. T es une vraie illusionniste

  • BAYO
    15 avril 2018 20 h 03 min

    Merci d’avoir édifier ce projet au nulard de bon à rien opposition merci encore notre dame de fer

  • elegence beaute
    15 avril 2018 20 h 23 min

    VENEZ PRENDRE SOIN DE VOTRE CORPS DANS UN ENDROIT DISCRET
    CONTACTER NOUS SUR CES NUMEROS :
    781222272/766968634/782893756

  • Paco Faye
    15 avril 2018 22 h 41 min

    Espèces de faiseurs de sale boulots avec ta salle gueule

  • Birame Ndoye
    15 avril 2018 23 h 12 min

    LE MUSULMAN NE DOIT PAS CRITIQUER SON PROCHAIN SUR SON ASPECT PHYSIQUE.
    KOU DONE BINDE SA BOPE KÉNE DOU LA DAKH.
    KHASSETÉ BAKHOUL NDAKH LAAGO DOU WESS.
    CENTREZ LE DÉBAT DANS LE CHAMP POLITIQUE. ET SURTOUT ÉVITONS LES « SAGA NDÉYE « D’AUTANT PLUS QUE BEAUCOUP DE PARENTS INSULTÉS NE SONT PLUS DE CE MONDE. ET TÔT OU TARD NOUS LES REJOINDRONS DANS L’ÉTERNITÉ. ET COMME J’AI L’HABITUDE DE LE DIRE, KOU SAGA NITE KOU YALLA SOUGNOU BOROME GUEREUME, BILAHI DINA YAKHOULÈ ADOUNA AK ALAKHIRA. TÉ WADIOURS YI GNOUY SAGA, KHAMOU GNOU SÉNE POSITION TIA YALLA.
    ON PEUT DÉFENDRE SES IDÉES ET CONVAINCRE SANS INSULTER LES PARENTS DE SES ADVERSAIRES POLITIQUES OU LES PERSONNES AVEC QUI NOUS PARTAGEONS LES RÉSEAUX SOCIAUX .
    CORDIALEMENT.

  • système B
    15 avril 2018 23 h 26 min

    Pourquoi ne pas dissoudre l’Assemblée et cumulé avec les présidentielle avec même système de parrainage

  • Abdou gaye mbodj
    15 avril 2018 23 h 48 min

    Opposition bou diakhlé mo am si rew mi.rew ken si yen ak ndayam manouko yakh

  • VERITE
    16 avril 2018 4 h 41 min

    nimporte quoi aulieu de demander un dialogue vous imposer les gens.si wade avait fait cela macky ne serait pas candidat.
    pourquoi pas faire bulletin unique????
    sinon demander de payer une somme si on atteint pas 1/100 cest non remboursable.
    vous etes des dictateurs maintenant

  • Diallo Tapha
    16 avril 2018 10 h 01 min

    C vres pur verite mimi senegal persone ne se ki es qui mes 5 candida c soufi pour un pays come le senegal .mes mille candida pour koi les senegal dakor de sa ces nous les senegalais qui doit dit non a sa.golo gou diok nes candida la .li serigne cheikh wa khone rek senegal bou gnou moytouwoul limou polotique cien di na dem ba eupou limou gniy wote

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Annonces

L'ACTU EN TEMPS RÉEL