Moderna, Pfizer, AstraZeneca : Même risque de caillots

Dans la polémique autour des vaccins et du risque de thrombose, l’Université d’Oxford jette un pavé dans la mare, et considère que les chances de survenue de caillots sont les mêmes quand on compare Astrazeneca, à Moderna et Pfizer.

Est-ce une contre-offensive “scientifique” de l’Université anglaise, en réponse aux critiques que subit un vaccin auquel elle a contribué (Oxford-AstraZeneca), ou le simple fruit d’une froide observation des données ? Quoi qu’il en soit, selon un Preprint (Etude non encore évaluée par les pairs) rendu public dans le British Medical Journal la semaine dernière : les caillots sanguins seraient aussi fréquents avec les vaccins à ARNm de Moderna et de Pfizer qu’avec celui d’AstraZeneca.

En chiffres, environ 4 personnes sur un million seraient victimes d’une thrombose veineuse cérébrale (TVC) après avoir reçu l’un des vaccins à ARNm, contre environ 5 personnes par million (4,3 à 5,8 par million), victimes d’une TVC après avoir reçu le vaccin AstraZeneca.

Le covid causerait 10 fois plus de thromboses que les vaccins

Plus encore, les données suggéreraient que le risque de TVC causé par la covid-19 « est plusieurs fois supérieur à celui de la vaccination », selon Maxime Taquet, de l’Université d’Oxford, et auteur de l’étude.

« C’est le cas, si l’on regarde les [données] sur les vaccins Pfizer et Moderna auxquelles nous avons eu un accès direct, et c’est également le cas si vous regardez les données sur le vaccin Oxford-AstraZeneca, de l’Agence européenne des médicaments ».

Dans le détail, chez plus de 510 000 patients (513 284) diagnostiqués au covid-19, l’incidence de la TVC était de 39 personnes par million, et chez les près de 490 000 patients ( 489 871) vaccinés, l’incidence était de 4,1 par million.

Peu ou pas de lien avec l’âge ou le sexe

Le chercheur déclare par ailleurs n’avoir pas trouvé d’impact évident de l’âge ou du sexe sur la survenue de thrombose veineuse cérébrale. Ceci étant, notons que 30 % des cas de TVC concernaient toute de même des patients âgés de moins de 30 ans.

COMMENTAIRES
    Publiez un commentaire