PUBLICITÉ

Malawi : Le chef de l’opposition remporte la présidentielle

Le chef de l’opposition malawite Lazarus Chakwera a remporté le scrutin présidentiel disputé mardi face au sortant Peter Mutharika, dont la réélection en 2019 avait été annulée pour fraudes, a annoncé, samedi 27 juin, la commission électorale (MEC).

« La Commission déclare que Lazarus Chakwera, qui a obtenu 58,75 % des suffrages, a atteint la majorité requise et est élu président du Malawi », a déclaré son président Chifundo Kachale.

Le chef de l’opposition malawite Lazarus Chakwera a remporté le scrutin présidentiel disputé mardi face au sortant Peter Mutharika, dont la réélection en 2019 avait été annulée pour fraudes, a annoncé, samedi 27 juin, la commission électorale (MEC).

« La Commission déclare que Lazarus Chakwera, qui a obtenu 58,75 % des suffrages, a atteint la majorité requise et est élu président du Malawi », a déclaré son président Chifundo Kachale.

Le vote le « pire de l’histoire » du pays

Avant même l’annonce de sa défaite, M. Mutharika avait plus tôt samedi dénoncé des « irrégularités » dans le scrutin et son parti exigé une nouvelle élection. « Nous pensons que la plupart des résultats envoyés à la MEC ne sont pas le reflet de la volonté du peuple », a déclaré le chef de l’Etat sortant, qualifiant le vote de mardi de « pire de l’histoire » du pays.

Lire aussi Présidentielle dans le calme au Malawi, après l’annulation du scrutin de 2019
Lors du scrutin disputé en mai 2019, la MEC avait proclamé la victoire de Peter Mutharika, au pouvoir depuis 2014, avec 38,57 % des suffrages contre 35,41 % à Lazarus Chakwera. Mais saisie par l’opposition, la Cour constitutionnelle a invalidé en février dernier les résultats pour cause « d’irrégularités généralisées et systématiques » et ordonné la tenue d’un nouveau scrutin.

650
Annonces

Un commentaire

  • Citoyen Éclairé

    Voilà ce que l’on attend de la justice en général et de la justice constitutionnelle en particulier, c’est-à-dire, jouer pleinement son rôle de contre-pouvoir juridictionnel. Face aux parodies de scrutin et autres tripatouillages des règles du jeu électoral par les pouvoirs africains sortants organisateurs d’élections, la justice doit montrer qu’elle a une colonne vertébrale en faisant face ! Le peuple souverain fera alors le reste. Respect pour la justice et le Peuple du MALAWI ! Et c’est bien en terre africaine que cette alternance historique vient de se faire jour. Ça mérite d’être souligné !

Publier un commentaire

PUBLICITÉ
ACTUALITÉS RÉCENTES
  • 107593215_1489265761235779_364745162130074268_n
    10:18 - 08/07/2020 Covid-19: Le Sénégal enregistre 110 cas positifs dont 23 communautaires, 4 décès [Senego Tv]
  • Allô Président
    10:09 - 08/07/2020 Allô Président sur Rfm du Mercredi 08 Juillet 2020
  • Xalass
    10:07 - 08/07/2020 Xalass – Rfm du Mercredi 08 Juillet 2020
  • Video thumbnail for youtube video cwje72r76xc
    10:00 - 08/07/2020 Suivez le point sur la situation de la covid-19 du ministère de la Santé, Mercredi 08 Juillet 2020