Annonces
Publicité
» » »  L’opération, « Toukhal Khalifa, Samp...

 L’opération, « Toukhal Khalifa, Samp Macky Sall », lancée par le Ccl

  • Mangoné KA Mangoné KA

L’affaire Khalifa Sall défraie toujours la chronique. Du côté des souteneurs du président Macky Sall, on ne lésine pas sur les moyens pour aller à l’abordage. Le secrétaire général du Cadre de concertation libéral (Ccl) veut lui supplanter le maire de Dakar dans les 19 communes du département de Dakar.

Il sera lancé, le week-end prochain, dans les 19 communes du département de Dakar, l’opération « Toukhoul Khalifa Sall et Samp Macky Sall ». Une initiative de Mouhamed Samb, secrétaire général du Cadre de concertation libéral (Ccl). Cette  opération politique n’est rien d’autre, souligne-t-il dimanche, au téléphone de Senego,« qu’un délogement de Khalifa Sall des communes de Dakar pour investir Macky Sall, vainqueur de la Présidentielle de 2012 ».

Ce programme sera exécuté par les leaders du  Ccl  mis à contribution avec en bandoulière les réalisations, les chantiers, le Pse du chef de l’Etat, l’affaire Khalifa Sall etc. Du porte-à-porte, des rencontres collectives et autres meeting sont au menu de la caravane.

Saisissant la balle au rebond concernant la Caisse d’avance de la Ville de Dakar, Mouhamed Samb estime, rejoignant ainsi le ministre d’Etat Mbaye Ndiaye, que le maire de Dakar doit justifier l’utilisation du 1, 8 milliard F Cfa. « Une manne financière, soutient-il, qui aurait été utilisée pour combattre Macky Sall, un président légitiment élu avec 65% des suffrages ».

Pourtant, argue-t-il, « le maire de Dakar aurait dû soutenir, depuis fort longtemps, le président Sall pour la fin de son mandat. Afin de se frayer un avenir radieux ».

Bref, le secrétaire général du Ccl invite les amis du président Sall à harmoniser davantage leur communication, à faire bloc autour du chef de l’Etat. « Surtout au moment où l’opposition, avec ses sensibilités,  s’organise, tous azimuts,  pour mener la vie dure au président de la République. Et l’échec du chef pour les Législatives, qui seront les plus disputées de  l’histoire politique du Sénégal, serait catastrophique », prédit-il.  Non sans demander  aux Sénégalais de donner « une majorité confortable au soir  du 30 juillet  2017 au président Sall ».

Annonces
Annonces

7 commentaires

  • diop
    12/03/2017 16:00

    Peine perdue boulene sonak sen bopp avec votre incapable de leader

  • Diagnenaar
    12/03/2017 17:28

    Yow transhumant nga..so amone dara abdoulaye wade dou danou. .macky la yereum. .ndakh sa genre yiko weur diko nakh t amouniou base ni rien. .yow waxoumala Khalifa sall waywr soukh barthelemy Diaz khadioul siyow. ..amlene touti vergogne demb filaniou feej

  • charles
    12/03/2017 17:42

    CE PARTI NE SAIT COMMENT IL EST PARVENU AU POUVOIR.JE CROIS AUSSI L’APR NE TIRE PAS LA LEÇON DU VENT QUI A MIS ABDOULAYE WADE A LA RETRAITE.MAIS LES ELECTEURS SONT TOUJOURS LA.ATTENTION IL NE SAGIT PAS DE KHALIFA SALL,MAIS DE L’EQUILIBRE DE LA JUSTICE:SOMMES NOUS DEVANT UNE JUSTICE AU MON DU PEUPLE? UN OPPOSANT NE DOIT PAS ETRE PRIS COMME CIBLE.C’EST PROGRAMME CONTRE PROGRAMME ET L’ELECTEUR FAIT SON CHOIX.

  • rotin
    12/03/2017 19:06

    On a marre toute l année politique politique et le peuple derrière tout cela est entrain de crever de faim vous nous fatiguez vous tous vous êtes pareils vous êtes là que pour votre propre intérêt arrêter et penser un peu au peuple sénégalais à la jeunesse qui l avenir au personne âgée qui n ont plus les moyens c’est triste

  • Beug sama rew
    12/03/2017 19:18

    Faites ce que vous voulez mais sachez que vous ne voterez jamais à notre place

  • Diop
    12/03/2017 20:07

    Bien dit charles gni khamougnou sen bop

  • Momo
    12/03/2017 22:31

    Mais ki est ce que Cadre la Toukhoul Khalifa Sall et Samp Macky Sall lolou moy lan déf lén yéfou nit khalé bou am 7ans sakh dou wakh li thimm

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *