Annonces
Publicité
» » » » Les émigrés mourides du Brésil écrivent à...

Les émigrés mourides du Brésil écrivent à Macky Sall, Par Abdou Salam Gaye

  • Mangoné KA Mangoné KA

Monsieur le Président,

Permettez-moi de me présenter d’abord. Je m’appelle Abdou Salam Gaye; je suis le représentant et le porte-parole du KOUREL CHEIKHOUL KHADIM de Nova Araça qui est un regroupement d’émigrés mourides au Brésil.

Monsieur le président, depuis des années, nous les émigrés sénégalais établis au Brésil faisons face à d’énormes difficultés liées aux papiers administratifs, aux passeports, aux meurtres récurrents, au rapatriement des corps en cas de décès parmi tant d’autres soucis. C’est la raison pour laquelle, nous lançons notre cri de cœur pour que nos doléances soient enfin entendues.

En effet, Monsieur le Président, nous constatons tous les actes posés au nom des Sénégalais de l’extérieur depuis votre arrivée au pouvoir. Cependant de tels efforts sont loin d’être ressentis ici au Brésil. Nous pensons sincèrement qu’aucun résultat positif ne peut découdre de vos projets si les entités qui travaillent dans ce secteur ne s’y mettent sérieusement avec beaucoup plus de rigueur, de volonté et de dynamisme. Il arrive généralement que des gens d’autres nationalités comme les Haïtiens par exemple nous questionnent sur l’existence de corps diplomatique pour nous les Sénégalais. Ce qui est extrêmement gênant pour nous. Nous ne sentons en rien l’importance de notre consulat au Brésil; ils ne savent même pas le nombre de compatriotes dans le pays. C’est vraiment frustrant.

Nous pensons aussi que ces nombreux députés, désignés uniquement dans le but de prendre en charge les sollicitations des Sénégalais de l’extérieur en vue d’éradiquer leurs problémes, ne connaissent pas notre contrée car, nous ne nous sentons pas concerner par leurs préoccupations.

En cas de perte ou d’expiration du passeport, le Sénégalais du Brésil doit obligatoirement retourner au Sénégal pour le renouvellement ou l’obtention d’un nouveau passeport puisque le consulat sur place ne peut malheureusement en délivrer. Et les nombreux sénégalais qui sont dans cette situation ne peuvent revenir au Sénégal sans papier au risque de ne plus pouvoir retourner au Brésil. Nous vivons ainsi dans cette angoisse depuis des lustres.

Nous déplorons de même les meurtres incessants de Sénégalais qui restent impunis et sans suite judiciaire et qui laissent également nos autorités totalement indifférentes. Nous n’avons pas encore entendu une autorité sénégalaise exprimer son soutien aux émigrés ou aux familles éplorées. Personne n’essaie non plus de suivre l’affaire pour que justice soit faite et que les Sénégalais se sentent plus en sécurité.

Ensuite, il y a le problème avec le rapatriement des corps. En cas de décès, c’est nous qui cotisons au sein des Dahiras ou associations pour pouvoir régler tout afin de ramener le corps au pays et avoir de quoi soutenir la famille éplorée. Aucun effort n’est fourni par nos autorités.

Monsieur le Président, loin de la patrie, loin de la famille, loin des amis, loin de ceux qu’on aime, nous sommes à la quête de conditions de vie meilleure, d’un avenir plus prospère, ce que notre pays n’a su nous offrir. Nous faisons tout pour être dans les normes aussi bien ici que dans notre pays. Nous payons nos taxes comme il se doit et nous contribuons énormément au développement de notre économie. Donc de grâce, prenez en compte. Nous ne demandons pas grand-chose. Nous ne voulons qu’une simple considération de la part de nos autorités et la facilitation de l’obtention de nos papiers administratifs. Nous pensons que nous sommes des Sénégalais à part entière au même titre que nos autres frères de la Diaspora et ceux du pays. Ici, nous nous sentons vraiment comme des orphelins ou des déshérités comme le souligne la plupart de nos confrères.

Monsieur le Président, nous osons espérer une meilleure prise en charge et que le travail de vos délégués diplomatiques soit suivi de plus près pour une meilleure transparence dans la gestion de nos dossiers. Nous vous souhaitons le meilleur et une réussite totale dans vos projets.

Abdou Salam Gaye

Kourelou Cheikhoul Khadim

Nova Araça/Brésil

Le contenu que vous venez de lire est une contribution:

L’internaute qui apporte une contribution au site senego.com quelle qu’elle soit s’engage à ce que celle-ci ne comporte aucun élément quelconque susceptible de violer le droit des tiers, et de donner lieu à des actions fondées notamment sur le plagiat, la responsabilité civile ou encore les délits prévus par la loi, notamment diffamation, injure, ou non-respect des dispositions d’ordre public telles que provocation aux crimes et délits, et crimes contre l’humanité et provocation à la discrimination, à la haine et à la violence.

Senego.com n'endosse en aucun cas la responsabilité sur les contributions d'utilisateurs ainsi que les opinions, recommandations ou de conseils exprimés au travers de celles-ci. Nous déclinons expressément toute responsabilité concernant l'information et l'utilisation de ces informations, Nous nous réservons le droit de supprimer du contenu d'utilisateur sans information ni formalité préalable, lorsque le caractère manifestement illicite et/ou contraire aux présentes dudit contenu serait porté à la connaissance.

Annonces
Annonces

7 commentaires

  • sidiki diouf
    27/01/2017 13:35

    si vous n’êtes pas peuls allez dormir

  • maxnhff
    27/01/2017 14:43

    bien dit ces autorité sont la ke pour leur propre intérêt

  • mame cheikh diaw
    27/01/2017 15:20

    Enfin une voix de désespoir qui s’eleve pour une prompte prise en charge de ces questions serieuses qui hantent nos sommeils.Que Dieu t’entende et que nos soient disant autorites reagissent.

  • babs
    27/01/2017 17:28

    nous voulons aussi des carte d’identité biométrie

  • Moustapha Mouhamed Fall
    28/01/2017 04:33

    bien dit Abdou Salam Gaye Nous les Sénégalais ici au Brésil Nous Sommes Trés Trés Fatigué

  • mam
    28/01/2017 06:30

    vous voulez aussi du tiébou dieune.

  • babandakarou
    28/01/2017 09:29

    way manè pasportrou quatran tè kèn renouvlè mo doul yone

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Annonces