Les dessous du limogeage de Anna Sémou Faye

Les dessous du limogeage de Anna Sémou Faye

Anna Sémou Faye qui a vient d’être débarquée de son poste de Directrice générale a fait exactement 27 mois à cette station. Son limogeage n’a pourtant pas surpris au sein de la police.

Si officiellement aucune raison n’est avancée pour  le justifier, Walf Quotidien a relevé quelques manquements qui pourraient motiver ce changement dans la hiérarchie policière.

Des sources anonymes citées par ledit quotidien de relèver entre autres faits, « qu’un des policiers incriminés dans l’affaire Mamadou Diop a été envoyé en mission au Mali alors qu’il était sous-main de justice ». Une situation qui a provoqué l’ajournement du procès relatif à cette affaire à 5 reprises.

Le cas des policiers de la Mission des Nations Unies pour la stabilisation du Mali (Minusma) envoyés à Kidal, dont l’un dénonçait dans les colonnes de L’Observateur, les mauvaises conditions de vie, comme entre autres le « sombi » (bouillie de riz) qui leur était servi comme repas, les conditions difficiles, sont aussi sur la liste des faits qui auraient contribué au départ du désormais ex-Dgpn. S’y ajoutent, les arrestations tous azimuts, sans mandat de justice.

Walf Quotidien cite, en guise d’exemple, la mise aux arrêts du rappeur Malal Tall alias « Fou Malade » déplorée par les autorités judiciaires qui avaient vu à travers cet acte un « abus d’autorité ». Une attitude de la police que les magistrats avaient dénoncée à l’époque à travers un communiqué de l’Union des magistrats du Sénégal (Ums). À ces dossiers s’ajoutent les failles notées dans la sécurité présidentielle lors de la visite du président Macky Sall à l’Ucad.

Anna Sémou est remplacée par Oumar Maal qui était jusque-là directeur de la Sécurité publique (Dsp)

 

1 COMMENTAIRE
  • Rewmi

    Mbidou rek lay fal !

Publiez un commentaire