BRVM-10 160,06 -0,76 BRVM-C 169,69 -0,32 Dernière mise à jour : Vendredi, 14 décembre, 2018 - 22:45

BOA SN

5,88

SONATEL

-0,26

TOTAL SN

0,00
PROGRAMMES TV
L'horoscope du jour Horoscope du jour En ce moment à Dakar 21° clear-night
Annonces

Le Baccalauréat: Quelles stratégies pour réussir…?

Baccalauréat, Khadidiatou DIALLO, Pape Samba GUEYE, Réussite, stratégie
Le Baccalauréat: Quelles stratégies pour réussir…?

Le BAC, ce sésame précieux qui ouvre les portes de l’enseignement supérieur, suscite beaucoup d’appréhensions chez les élèves. En effet, ces derniers considèrent le bac comme étant une épreuve extraordinaire. Réussir au bac équivaut à décrocher les étoiles d’où la forte pression que vivent les élèves.

1. Le bac, une pression psychosociologique

L’élève, candidat au bac, a « l’obligation de réussir ». C’est une pression qu’il se fait pour satisfaire une demande sociale. Si l’élève ne sait pas gérer le stress généré par une telle situation, il peut perdre son contrôle et avoir in fine du mal à préparer convenablement son examen. C’est le cas de l’élève qui cherche à réussir coûte que coûte en étudiant sans relâche au point de se surmener. C’est aussi le cas de l’élève qui n’arrive pas à trouver une méthode de travail car voulant tout apprendre à la fois. Les élèves qui se font de telles pressions risquent d’hypothéquer leurs chances de réussite au Bac car la peur de l’échec peut les conduire indéniablement vers l’échec.

Par ailleurs, le bac est considéré comme un « événement social ». En effet, l’élève seul n’est pas concerné, tout son entourage s’y intéresse et s’y investit. Les parents, les amis, les voisins, les proches, tous ont l’esprit orienté vers l’élève. Ils ne cessent de lui rappeler que l’heure fatidique approche et que les attentes sont élevées. A travers cette attitude, ils lui transmettent leur angoisse et stress, ce qui a un impact considérable sur son mental de l’élève. En plus de devoir se concentrer sur ses études pour réussir au Bac, l’élève qui est sujet à ces pressions doit essayer de satisfaire les ambitions, parfois, démesurées des parents. Réussir dans ces conditions devient ainsi difficile car l’élève peut fournir plus d’efforts qu’il n’en faut, ce qui peut générer chez lui une grande fatigue, ou encore une perte de concentration.

2. Stratégies de préparation de l’examen

Il n’y a pas de recettes miracles ou de baguette magique pour réussir son examen. A chacun sa méthode de travail, mais voici quelques conseils pour apprendre et réussir efficacement (c’est-à-dire sans stress ni risque de surmenage).

D’abord il faut que l’élève ait la conviction que seul le travail paie et que la réussite est au bout de l’effort. Il faut aussi qu’il ait confiance en lui-même et travaille avec méthode, rigueur, constance et efficacité.

Pour ce faire, il est important de :

1. Ne pas attendre la programmation de l’examen pour commencer à travailler

  • Apprendre tes leçons et faire des exercices régulièrement ;

  • Chercher à comprendre tes leçons et à y réfléchir profondément ;

  • Apprendre à utiliser un manuel, un dictionnaire, un ouvrage etc.

2. Veuillez à réviser dans une bonne ambiance cognitive

  • Eviter toute distraction (bruit, idées inopportunes etc.) ;

  • Avoir l’habitude de travailler dans la durée pour t’adapter aux conditions de concentration de l’examen.

3. Dors suffisamment, préserve ta santé physique et mentale en évitant une vie indisciplinée en ayant une alimentation saine, riche et variée.

  • Eviter trop d’excitant (café, thé, alcool, cigarette) ;

  • Eviter les nuits blanches communément appelées « traversées » ;

  • Faire du sport (attention à la suractivité) ;

  • Consacrer du temps à la relaxation pour dominer le stress (musique, promenade, lecture, jeux etc.).

Toutes ces actions et comportements nécessitent une bonne gestion de votre temps et de votre énergie. C’est la raison pour laquelle il est fortement recommandé de :

  • Avoir des principes de travail basés sur la rigueur, l’organisation et la persévérance ;

  • Apprendre à vous concentrer sur l’essentiel ;

  • Eviter de mener plusieurs activités à la fois par exemple vouloir réviser plusieurs matières en même temps ;

  • Eviter de dépasser vos possibilités physiques et intellectuelles ;

  • Savoir alterner les tâches en joignant l’utile à l’agréable (relaxation).

Enfin, planifier votre temps et gérer votre emploi du temps en :

  • Elaborant votre planning de travail (objectif, période, ressources etc.)

  • Créant un rituel de travail (heure et lieu de travail respectés)

  • Anticipant sur les activités à venir

En somme, le BAC comme facteur d’ascension socio éducative installe les élèves dans une position délicate pouvant entraîner des risques de dépression. C’est pourquoi il est nécessaire que les candidats soient mentalement, pédagogiquement et socialement outillés.

Pape Samba GUEYE

Khadidiatou DIALLO

Psychologues conseillers – Sociologues

 papepsg2015@gmail.com

Annonces
Annonces

Écrire un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *