BRVM-10 167,58 -0,11 BRVM-C 173,20 0,15 Dernière mise à jour : Mercredi, 14 novembre, 2018 - 20:15

BOA SN

7,32

SONATEL

0,00

TOTAL SN

0,78
PROGRAMMES TV
L'horoscope du jour Horoscope du jour En ce moment à Dakar 23° cloudy-night
Annonces

LDC : Koulibaly dans l’équipe type de la 4e journée selon France Football

Equipe type, France football, koulibaly, LDC
LDC : Koulibaly dans l’équipe type de la 4e journée selon France Football

Remarquable face au PSG Kalidou Koulibaly fait partie du onze type de la 4e journée de la Ligue des Champions selon France Football. Le onze s’articule autour d’un très offensif 3-3-3-1.

Gardien
Samir Handanovic (Inter Milan)
Comme au Camp Nou, le gardien slovène réalise des prouesses en série, notamment sur Rakitic, Dembélé, Suarez et Coutinho. Mais, à la différence du match aller face au Barça, les Nerazzurri réagissent et égalisent en fin de match (1-1).

Défenseurs
Kostantinos Manolas (AS Roma)
Un coup de tête impérial en début de rencontre pour son troisième but en Ligue des champions, un sauvetage sur la ligne sur Oblyakov et plein d’autres bonnes choses dans une soirée qui a vu la Roma gagner 2-1 sur le terrain du CSKA Moscou.

Kalidou Koulibaly (Naples)
Une nouvelle prestation étincelante du pilier de la défense napolitaine, qui a fortement limité l’impact de Mbappé et d’un Paris-SG tout heureux de rentrer du San Paolo avec un nul (1-1) en poche. Son tacle propre et salvateur sur le jeune Francilien lancé vers le but est un modèle du genre.

Milos Degenek (Etoile Rouge Belgrade)
Avec son compère de charnière Vujadin Savic, il a fort bien contrôlé les assauts de Sturridge, Mané et Salah, lui ayant personnellement plus à faire avec le redouté Egyptien. Un match impeccable en défense, avec un soupçon de baraka (deux montants touchés par les Reds), qui a permis de mettre au chaud les deux buts d’avance (doublé de Pavlov) sur Liverpool et de remporter (2-0) le premier succès en phase de poule de C1 de l’Etoile Rouge depuis 1992.

Milieux
Carlos Soler (Valence CF)
Il a posé sa patte sur les trois buts de Valence face aux Young Boys, tirant sur le poteau sur l’action du premier but de Santi Mina, puis lui servant un caviar sur le second avant de clôturer le score sur le 3-1 d’une chevauchée fantastique bouclée d’un tir croisé du droit.

Sergio Busquets (FC Barcelone)
Il est sur tous les ballons, que ce soit pour ratisser, relancer, offrir des solutions. Omniprésent, il a été le patron du milieu barcelonais et le patron absolu de cette zone de terrain à San Siro.

Juan Bernat (Paris-SG)
Très actif dans son couloir, le latéral espagnol se trouve sur les deux actions les plus marquantes du PSG à Naples : juste avant la pause, il ouvre le score en s’imposant en pleine surface à la conclusion d’une accélération de Mbappé ; en seconde période, l’arbitre aurait très bien pu siffler un penalty en sa faveur sur un accrochage avec Maksimovic.

Attaquants
Ryad Mahrez (Manchester City)
Le premier de nos trois « neuf et demi » mérite sa place dans l’équipe type de la semaine pour son activité frénétique sur le côté droit, dans une rencontre à sens unique pour les Citizens : 6-0 face au Chakthior avec le centre du premier but (David Silva) et sa balle en profondeur à Gabriel Jésus sur le dernier, sans oublier, bien sûr, sa demi-volée du droit sur le cinquième but mancunien.

Mata (Manchester United)
Jusqu’à son entrée en jeu à une dizaine de minutes de la fin, la Juve domine de la tête et des épaules MU, et semble se diriger vers sa quatrième victoire en quatre matches de C1 cette saison. Et puis voilà le petit Espagnol qui fait reculer la défense bianconera. Et frappe au moment juste : son délicieux coup franc à la 85e permet aux Red Devils de revenir au score et de faire chavirer la rencontre. Les Anglais s’imposent 2-1.

Cristiano Ronaldo (Juventus Turin)
Lui ne méritait absolument pas de perdre face à MU. Pour son but fantastique (volée du droit en pleine course sur une longue ouverture de Bonucci) et son activité incessante, tant devant qu’en couverture. Et ce n’est pas de sa faute si ses coéquipiers n’ont pas su tuer le match sur ses caviars (poteau de Khedira, grosse occasion manquée par Cuadrado) ou sur d’autres opportunités se présentant aux Turinois (Dybala, Pjanic).

Milan Pavkov (Etoile Rouge Belgrade)
La pointe de notre équipe type a connu son heure de gloire, mardi soir, au Marakana. Après y avoir accroché Naples (0-0), l’Etoile Rouge surprend Liverpool et remporte son premier match de la saison en C1 (2-0) grâce à un doublé de Pavkov. Celui-ci ouvre la marque sur un corner de Marin, sautant plus haut que tout le monde pour tromper Alisson de la tête, puis catapulte le ballon au ras du poteau d’une belle frappe du droit de 20 mètres. Brillant !

Annonces
Annonces

Écrire un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *