PUBLICITÉ

L’Association des Femmes Juristes évite d’évoquer le cas de Khadim Ndiaye brûlé vif par son épouse…

Association des Femmes Juristes, Brûle, Khadim Ndiaye, par son épouse
L’Association des Femmes Juristes évite d’évoquer le cas de Khadim Ndiaye brûlé vif par son épouse…

L’Association des Femmes Juristes Sénégalaises (Ajs) au tour d’une table ronde appelle à plus de sensibilisation pour des violences faites aux femmes et un durcissement des sanctions pour les auteurs de telles violences. Toutefois, elles n’ont pas voulu se prononcer sur l’Affaire Aïda Mbacké qui a brûlé son mari vif.

« Il y a certains droits qui sont consacrés dans ces conventions et qui ne sont pas encore appliqués au Sénégal. Et l’objet de cette table ronde est de savoir pourquoi », avance la présidente de l’association des femmes juristes sénégalais. Fatoumata Guèye Ndiaye poursuit: « nous voulons aujourd’hui essayé d’avoir l’éclairage des praticiens du droit et des théoriciens sur comment appliquer ces conventions ».
Ces défenseures du droit souhaitent ne plus voir une femme violentée. Sur ce, elles appellent les autorités à durcir la répression contre les auteurs des violences.

Selon la Rfm, ces femmes juristes qui se sont réunies pour parler des violences faites aux femmes,  n’ont pas voulu se prononcer sur l’affaire Aïda Mbacké, qui a aspergé de l’essence sur son mari avant de le brûler vif.

Annonces
Annonces

5 commentaires

Donnez votre opinion sur le sujet !
Niit

Ces mal baisées devraient avoir honte.

BRRAAZZA

ooooooh!!!!

Ousmane Biteye

Vous ne dites rien aux violences faites aux hommes!!!!!!!!

Tiana

Si votre démarche est saine vous devez aussi fouiner le cas des femmes qui commettent des violences.

Publier un commentaire